Rufisque : une bande organisée accapare 36 parcelles et empoche 330 millions de FCFA

Grâce à de faux documents, une bande s'est accaparée d'un terrain de 89 a, constitué de 36 parcelles de terrains sises au quartier Noflaye de Rufisque et appartenant à autrui. Sur la base d'actes basés sur ces faux, Cheikh Fall, gérant de l'entreprise individuelle à l'enseigne « Ets Cheikh Fall», a levé 330 millions de Fcfa à la Bsic, confie Libération.

foncier-dougar

Tabara Diouf (ménagère, domiciliée à Rufisque au quartier Thiokho), Mor Talla Ba (écroué déjà pour autre cause), Cheikh Mar (vendeur de véhicules, domicilié à la cité Soprim), Cheikh Fall (commerçant, domicilié à Sacré-Cœur 3) et Ndella Cissé (commerçante, domiciliée à Kounoune) ont été arrêtés par la Division des investigations criminelles (Dic) puis déférés au parquet pour association de malfaiteurs, escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux dans des documents administratifs, usurpation d'identité, blanchiment de capitaux et complicité de ces chefs.

Selon les informations du journal, l'affaire a été déclenchée suite à un soit-transmis du parquet portant sur la plainte d'Amadou Wane, agissant au nom et pour le compte de la nommée Aïssatou Koulibaly, contre les nommés Cheikh Fall, Maître Thierno Mamadou Kane, notaire mais aussi la Bsic pour association de malfaiteurs, et usage de faux dans des documents administratifs, escroquerie et usurpation d'identité.

De l'économie de la plainte, ressortait qu'Aïssata Koulibaly expatriée en France avait acquis au Sénégal un site d’une contenance de 89 a, constitué de 36 parcelles de terrains sise au quartier Noflaye de Rufisque, objet du titre foncier numéro 7653.

  • Braquage foncier

Toutefois, en novembre 2023, alors qu'elle sollicitait l'état des droits réels, elle a eu la surprise d'être informée que son terrain est hypothéqué à la Bsic par le notaire Maître Thierno Mamadou Kane, sur demande d'une dame qui se faisait passer pour elle au profit de Cheikh Fall, gérant d'une entreprise individuelle, pour un montant de 330.000.000 Fcfa.

ADVERTISEMENT

Lors de son audition Amadou Wane, mandaté par Aissata Koulibaly, a déclaré que cette dernière résidant en France, est propriétaire d'un site d'une superficie de 89 a, sis à Rufisque plus précisément au quartier Noflaye qu'elle a immatriculé sous le n°TF 7652 et morcelé en 36 parcelles, avant de confier les autres démarches administratives à Salif Samb, promoteur immobilier.

Il a précisé que dans le courant du mois de novembre 2023, le sieur Samb leur a envoyé via WhatsApp, l'état des droits réels du terrain, où ils ont été surpris de constater que le site a été hypothéqué à Bsic, pour un montant de 330.000.000 Fcfa par le notaire Maître Thierno Mamadou Kane, sur demande d'une certaine Aissata Koulibaly, au profit d'un nommé Cheikh Fall, gérant de l'entreprise individuelle à l'enseigne « Ets Cheikh Fall».

Muni de ce document, il dit s'être rendu au cabinet du notaire Maître Thierno Kane où il a rencontré la collaboratrice de ce dernier qui lui a confirmé avoir confectionné le dossier d'hypothèque sur instructions de son patron, à la demande de la propriétaire Aissata Koulibaly et en sa présence constante.

Sur sa demande, précise-t-il, le notaire lui a présenté le fond du dossier où il a découvert que la carte d'identité déposée comme étant celle d'Aïssata Koulibaly était du faux, en même temps que le titre foncier du terrain qui n'était pas l'original. Il a révélé que sur la pièce d'identité la photo n'était pas identique de même que les signatures. Sur le verso, il est mentionné «commune de Paris» qui n'existe pas. En plus la pièce qui est dans le bon dossier est une pièce d'identité française alors que celle versée par l'escroc est une carte d'identité sénégalaise.

Tout cela a poussé le plaignant à douter de la bonne foi du notaire et même de la banque qui, selon lui, devraient être alertés par la non-conformité des signatures (…).

  • Aveux sur procès verbal

Interpellée sur la commission qu'ils ont reçue, elle a soutenu qu'après leur forfait, Mor Talla BA lui a remis la somme de 2.000.000 Fcfa et un chèque d'un même montant a été également remis à son amie Ndella Cissé. Sommée de s'expliquer sur le chèque de 19.000.000 Fcfa qu'elle a reçu du sieur Fall, elle reconnaît l'avoir signé, mais a juré ne l'avoir pas retiré, révélant que ledit chèque a été immédiatement endossé par Cheikh Mar au profit de Mor Talla Ba.

Convoqués régulièrement, Ndella Cissé et Cheikh Mar entendus, ont d'emblée reconnu leur implication dans les faits délictuels, mais rejettent unanimement les déclarations de Cheikh Fall tendant à se faire considérer comme victime et à prétendre ne pas participer au deal. Il n'en est rien. Selon eux, le nommé Cheikh Fall savait pertinemment que la dame qui allait se présenter n'était pas Aissata Koulibaly.

Ndella Cissé a confirmé que tout s'est passé chez elle ou toute la bande a l'habitude de se réunir pour peaufiner leur plan. A l'instar de son amie Tabara Diouf, elle a retracé en détail le film des faits, en soutenant que les principaux instigateurs sont Cheikh Fall, Cheikh Mar et Mor Talla Ba qui l'ont trouvé chez elle pour lui supplier d'intervenir auprès de sa copine Tabara Diouf pour qu'elle accepte de se faire passer comme étant la dame Aissata Koulibaly afin de leur permettre de faire valider frauduleusement un dossier d'hypothèque.

Elle a précisé que pour leur confirmer la ressemblance entre ces deux dames, Cheikh Fall lui a envoyé via WhatsApp la carte nationale d'identité d'Aissata Koulibaly, avant de lui promettre de l'argent et la réfection de la maison de sa copine au cas où celle-ci accepterait de jouer ce rôle. Elle a reconnu avoir convaincu sa copine à accepter et l'avoir accompagné chez le notaire, où Cheikh Fall a réussi à faire passer le dossier avant de leur remettre en retour un montant de 19.750.000 Fcfa. De cette somme, elle dit n’avoir reçu qu’une commission de 2.000.000 Fcfa.

En raison des contradictions notées dans les déclarations du nommé Cheikh Fall avec le reste de la bande, une confrontation a été organisée pour mieux cerner l'implication du premier nommé dans cette affaire dont il prétend être une victime. A l'issue le nommé Cheikh Fall a campé sur sa position, malgré les tentatives des autres de le raisonner.

Il y a lieu de signaler que Maître Thierno Mamadou Kane, notaire établi au rondpoint de Zac Mbao, cité dans cette affaire, n'a pas été entendu jusqu'à la clôture de l'enquête. Les deux témoins présents à son cabinet n'ont pas pu être identifiés, en même temps que les supposés complices nichés à la Conservation foncière et au service des impôts et domaines de Rufisque et à la Daf.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Médias : Diagna Ndiaye réclame 500 millions F CFA à Jeune Afrique

Médias : Diagna Ndiaye réclame 500 millions F CFA à Jeune Afrique

Tabaski : Pour acheter une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère

Tabaski : Pour acheter une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère

Dette fiscale des médias : RSF appelle à la réforme des aides publiques

Dette fiscale des médias : RSF appelle à la réforme des aides publiques

Ligue 1 : Lamine Camara désigné pépite de la saison

Ligue 1 : Lamine Camara désigné "pépite de la saison"

Sucre, riz, huile, pain... : voici les nouveaux prix !

Sucre, riz, huile, pain... : voici les nouveaux prix !

Le nombre de déplacés de force dans le monde atteint le chiffre record

Le nombre de déplacés de force dans le monde atteint le chiffre record

Jeune tué à Modène : deux autres suspects arrêtés !

Jeune tué à Modène : deux autres suspects arrêtés !

Economie : une bonne nouvelle de la Banque mondiale pour  Diomaye

Economie : une bonne nouvelle de la Banque mondiale pour Diomaye

Touba : présumé viol sur une fille de 9 ans, Y. S placé sous mandat de dépôt

Touba : présumé viol sur une fille de 9 ans, Y. S placé sous mandat de dépôt

ADVERTISEMENT