Sénégal : cette Justice qui s'affaiblit de jour en jour… [Opinion du Contributeur]

Bassirou Diomaye Faye sous mandat de dépôt. C'est la décision du Parquet si prompt à envoyer en prison les récalcitrants supposés ou réels. Pourtant, il n'y avait pas de quoi fouetter un chat.

Bassirou Diomaye Faye

Le texte qui vaut au Secrétaire général de Pastef ses déboires est très ordinaire dans une démocratie normale. La nôtre est défigurée. Les piliers qui devaient la sauver sont à terre. La Justice est entre les mains de l’Exécutif qui agit à sa guise. Il y a maldonne. Faye est coupable d’avoir écrit sur sa page Facebook que « certains magistrats, une infime minorité, se sont donnés comme mission d’égorger, de dépecer et de servir de la viande fraîche d’opposants politiques au Président Macky Sall pour qu’il décide, selon ses manies et ses phobies, à quelle sauce il voudrait les manger ». Rien d’extraordinaire.

La justice sénégalaise a démissionné depuis longtemps. C’est un juge démissionnaire qui est à l’origine de cette expression. Ibrahima Déme s’insurgeait ainsi contre la dépendance de la justice. Faye n’a pas dit autre chose. Il a mis la plume, le couteau sur la plaie. D’autres comme lui ont trouvé curieuse cette précipitation liée à ce procès en appel programmé alors qu’ Ousmane Sonko l’un des protagonistes avait jusqu’au 29 avril 2023 pour interjeter appel de la décision le condamnant. Un « procès contre l’éligibilité du Président Ousmane Sonko » qu’il dénonce avec véhémence. Avant de mettre en garde : « ce comportement dommageable à la compétition politique démocratique et inclusive et à la paix civile au Sénégal doit cesser ».

Le texte a été repris par son leader Ousmane Sonko qui a demandé à ses militants de « partager la publication ». Il ne sera pas arrêté par c’est gros de risques. D’autres qui ont dit pire ne sont pas inquiétés. La justice marche à deux vitesses. Elle est à l’origine de nos malheurs.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Conseil des ministres : Macky a menacé de dissoudre le Conseil constitutionnel si...

Conseil des ministres : Macky a menacé de dissoudre le Conseil constitutionnel si...

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Les nominations du conseil des ministres

Les nominations du conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

ADVERTISEMENT