Trafic de Passeports diplomatiques : Un 2e réseau démantelé à la Présidence

De gros bonnets cités.

 2 députés de BBY cœur d’un trafic de faux passeports diplomatiques

De gros bonnets cités.

Nouvelles révélations dans l’affaire du trafic de passeports diplomatiques, impliquant les deux députés de la majorité, Boubacar Biaye et Mamadou Sall. La Dic, qui est en charge de l’enquête, a fait de nouvelles découvertes accablantes. Les enquêteurs ont démantelé un deuxième réseau de trafic de passeports diplomatiques entre le ministère des Affaires Etrangères et la Présidence de la république.

Tous les mis en cause arrêtés ont cité le chancelier Amadou Kébé qui est en fuite. Les perquisitions ont permis de découvrir que les faussaires sont parvenus à confectionner pour le moment, plus d’un vingtaine de passeports diplomatiques. Le mode opératoire des mis en cause ? Ils usurpaient l’identité de hauts dignitaires de l’Etat et leurs signatures, celle du milieu politique, de religieux et de diplomates. Les passeports diplomatiques étaient vendus entre 5 et 6 millions FCFA. Ils adressaient une correspondance au président de la république sollicitant l’octroi des passeports diplomatiques en utilisant la fausse identité du dignitaire.

Après la délivrance du passeport, le candidat paie le montant que les membres du réseau se partage. Lors de leurs auditions respectifs, les deux hommes d’affaires, détenteurs de passeports diplomatiques, ont reconnu sans ambages les faits. Ils ont tous avoué être en relation avec les deux agents du ministère des Affaires Etrangères et Amadou Kébé. Ces accusations ont été confortées par les résultats de l’exploitation techniques de leurs téléphones portables.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT