Un GP démasque une étudiante qui détenait 18.000 euros en faux billets

Étudiante en 2e année de sociologie à l'université Cheikh Hamidou Kane, elle a été jugée pour les délits de mise en circulation de signe monétaire et de faux monnayage.

Faux billets saisis

Étudiante en 2e année de sociologie à l'université Cheikh Hamidou Kane, Nogaye Sall a comparu devant le tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre des faits de mise en circulation de signe monétaire et de faux monnayage. Elle a été alpaguée avec une enveloppe contenant la somme de 18 000 euros de faux billets.

Née en 2004, Nogaye Sall a battu en brèche, devant la barre, les faits qui lui sont reprochés. À l’en croire, dans des propos repris par Enquête, elle ignorait la contenance de l’enveloppe. ‘’C'est un grand frère utérin, Khadim, qui se trouve en Allemagne, qui devait m'envoyer une enveloppe et j'ai appelé le livreur pour qu'il aille la récupérer. Quand il me l'a apportée, je ne l'ai pas ouverte. Après trois semaines, mon frère m'a appelé pour me demander de remettre l'enveloppe au livreur pour que celui-ci la porte chez le GP. J'ai ainsi mis la petite enveloppe dans une grande de couleur kaki devant lui. Le livreur est parti. Ensuite, le GP m'a appelée, pour me dire qu'il y avait de faux billets dedans, avant de menacer de me traîner en justice’’, a-t-elle raconté.

Après sa narration, le procureur lui a rappelé qu'il n'y avait pas de faux billets, lorsque l'enveloppe quittait l'Allemagne. Selon lui, la prévenue avait parlé d'une lettre d'invitation en ce qui concerne l'enveloppe.

Ayant réceptionné l’enveloppe des mains du frère de la prévenue en Allemagne avant de la remettre à celle-ci, Mamadou Diop a été entendu en titre de témoin. Selon lui, le frère de la mise en cause est venu chez lui vers 20 h. Il lui a signifié qu'il avait une enveloppe qui contenait une invitation qu'il devait remettre à son épouse.

‘’C'est une enveloppe d'invitation que j'ai réceptionnée de ses mains avant de quitter l'Allemagne pour venir au Sénégal. Après les faits, son frère m'a envoyé un audio dans lequel il me confiait que sa sœur allait lui envoyer une enveloppe qui contenait des papiers. Lorsque je l'ai prise, j'ai constaté qu'elle était un peu lourde. C'est là que j'ai pris la décision de l'ouvrir. C’est ainsi que j'ai découvert les billets. J'ai appelé le frère au téléphone et il a commencé à me raconter une histoire à dormir debout. Si j'avais envoyé ça en Allemagne, j'allais passer 10 ans en prison. Je compte poursuivre cette affaire jusqu'au bout’’.

ADVERTISEMENT

Le GP ajoute : ‘’Je détiens des audio dans lesquels la prévenue dit qu'elle savait l'origine frauduleuse des billets. Pour sa part, Khadim est venu chez moi en Allemagne, quand j'ai découvert les faits. Il avait tout reconnu, mais m'avait confié que c'est un Gambien qui a remis l'enveloppe contenant les faux billets à sa sœur. L'enveloppe incriminée était scotchée avec du papier plastique.’’

Entendu à son tour, le livreur Ibrahima Signaté a déclaré que c’est lui qui a réceptionné l’enveloppe pour la remettre à la prévenue. Il a soutenu que celle-ci avait le même poids, lorsqu’il la convoyait à nouveau pour qu'elle reparte en Allemagne. ‘’Elle avait ouvert l'enveloppe devant moi pour la mettre dans une autre, avant que je n'aille la remettre au GP’’.

L’affaire mise en délibéré, le tribunal rendra sa décision le 31 juillet 2023.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT