Une organisation criminelle italienne derrière les 805 kg de cocaïne saisis à Dakar

Le propriétaire de la cargaison illicite des 805 kilos de cocaïne d’une valeur de 64 milliards FCFA saisie par la marine nationale sénégalaise au large de Dakar, a été identifié.

Saisie de 805 kg de cocaïne à Dakar, le 22 janvier 2023.

Selon la Direction des relations publiques des armées (Dirpa), c’est 805 kg de cocaïne qui ont été saisis, le 22 janvier 2023, sur un navire, au large de Dakar. Une estimation de cette prise faite à 64 milliards FCFA. Après ses investigations, sept personnes ont été arrêtées dans le cadre de l’opération réalisée par le patrouilleur de haute mer "Kédougou" de la marine nationale, à 335 km au large de la capitale sénégalaise. Il s’agit de trois Gambiens, trois Ghanéens et un Italien.

Tous les suspects, interpellés à bord du bateau qui transportait la drogue ont quitté la Gambie avec la drogue pour effectuer un transbordement dans un autre navire en haute mer. Ils ont été arrêtés avant d’avoir pu opérer cette manœuvre. Ce système de transport est connu sous le nom de ‘’mothership’’ : un grand bateau, qui mouille au large des côtes, dans les eaux internationales et auprès duquel des petits bateaux de pêche, de tourisme ou des pirogues viennent s’approvisionner.

La cargaison appartenait à la Ndrangheta calabraise

La cargaison qui transportait les 805 kg de cocaïne appartenait à la Ndrangheta, une organisation criminelle implantée à Calabre, dans le Sud de l’Italie. D’après le ministère espagnol de l’Intérieur, repris par Libération, « l’organisation disposait, en plus d’une base en Espagne, d’une vaste infrastructure maritime au Brésil, d’où elle affrétait des navires chargés de grandes cargaisons de cocaïne à transférer dans un point géographique de la région du Golfe de Guinée ».

ADVERTISEMENT

La même source indique que « grâce aux informations générées par les mouvements des navires de l’organisation, les enquêteurs ont pu établir que l’un des navires était chargé d’une quantité importante de cocaïne en direction de son point de déchargement ».

Le navire "Mamsini Sonko Faye" qui battait pavillon gambien, a été intercepté avec à son bord sept membres d’équipage, quatre Gambiens, deux Ghanéens et un Italien. Ce dernier nommé Ciro D’aana, est présenté comme le chef du convoi. Les enquêteurs de l’Ocrtis ont pu établir ses liens avec la mafia calabraise.

Libération rapporte que cette saisie a été possible grâce à la collaboration entre les forces de sécurité sénégalaises, le Centre opérationnel d’analyse du renseignement maritime pour les stupéfiants (Maoc-N) basé à Lisbonne (Portugal), la Drug enforcement administration (DEA) américaine, la police espagnole et l’armée de l’air française. L’opération commune était nommée « Chlore 2 ».

1,1 t de drogues saisies en trois mois

Cette nouvelle saisie porte à 1,1 tonne de drogues saisies en trois mois au Sénégal. En effet, à ces 800 kg, viennent s’ajouter les 300 kg de cocaïne annoncés le 29 octobre 2022 par la douane. La brigade commerciale des douanes de Kidira, qui a effectué cette saisie dans un camion frigorifique en provenance du Mali voisin, estime la valeur de la drogue à 24 milliards F CFA. ‘’Il s’agit de la plus grosse saisie de cocaïne par voie terrestre jamais réalisée’’ au Sénégal, indiquait le communiqué des douanes.

Le fait que cette drogue ait été saisie en direction du port de Dakar, une première, montre que l’endroit constitue un point stratégique dans le trafic international de drogue. Et ce n’est pas la première fois que des Italiens sont impliqués dans des histoires de drogue. La dernière grosse saisie faite au port remonte à juin 2019, lorsqu’en quatre jours, plus d’une tonne de cocaïne a été saisie au port de Dakar ; 238 kg étaient cachés dans des Renault Kwid arrivées à bord du ‘’Grande Africa’’, un navire de la compagnie italienne Grimaldi, parti de Paranagua, dans le sud du Brésil. La cargaison était en partance pour Luanda, en Angola.

Trois jours plus tard, à bord du ‘’Grande Nigeria’’, un autre porte-conteneurs de la compagnie Grimaldi, lui aussi venant de Paranagua et transportant des Renault Kwid destinées à la même entreprise angolaise, une prise inédite de 798 kg a été effectuée. Le commandant italien du ‘’Grande Nigeria’’ a été arrêté, en même temps qu’un membre de l’équipage et un couple de jeunes Allemands qui voyageaient à bord.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT