LDC : Arsenal déroule, le Real à l’arraché…, le résumé de la journée

Ce mercredi 20 septembre, la deuxième soirée de la première journée de la Ligue des champions a vu Arsenal facilement dérouler face au PSV Eindhoven, pour son retour en C1. Un peu plus tôt, le Real Madrid a arraché sa victoire à la toute dernière minute de la rencontre contre l’Union Berlin. On vous résume la soirée de la Coupe aux grandes oreilles.

Arsenal a célébré son retour en Ligue des champions de la meilleure des façons PHOTO DAVID KLEIN REUTERS

Arsenal déroule pour son retour

ADVERTISEMENT

Face au PSV Eindhoven, les Gunners d’Arsenal n’ont pas fait de détails en s’imposant 4-0. Saka, Trossard, Gabriel Jesus et Odegaard ont offert aux supporters d’Arsenal le meilleur des retours en C1, six ans après leur dernier match en Ligue des champions (un huitième de finale face au Bayern Munich en 2017). L’équipe de Mikel Artera prend donc la tête de son groupe, puisque le Séville FC et le RC Lens ont fait match nul.

Rudi Garcia et le Napoli ne se manquent pas

Quart de finaliste la saison passée, le champion d’Italie, le Napoli, ne s’est pas manqué du côté de Braga, au Portugal (1-2). Naples, désormais entraîné par le Français Rudi Garcia, ne s’est pas désuni après l’égalisation du club portugais en fin de rencontre. Un but contre son camp de Niakaté a permis aux Italiens de prendre un bon départ, comme le Real Madrid, dans ce groupe C.

ADVERTISEMENT

Le Real Madrid s’arrache

Les Madrilènes, justement, ont eu toutes les peines du monde à venir à bout de l’Union Berlin (1-0). Les Allemands ont longtemps tenu tête avec brio aux Espagnols, qui ont eu plusieurs occasions, notamment par l’intermédiaire de Joselu. C’est finalement Jude Bellingham, encore lui, qui est venu à la rescousse du Real Madrid en marquant à la dernière minute de la rencontre.

Le Bayern prend le meilleur sur Manchester United

C’était l’affiche de la soirée, sur le papier. Et ça s’est confirmé sur le terrain, après la victoire du Bayern (4-3). Les Bavarois ont rapidement eu la mainmise sur la rencontre. Ils ont d’abord ouvert le score grâce à une faute de main d’Onana, sur une frappe de Sané. Gnabry a doublé la mise quelques minutes plus tard.

Et si Hojlund a pensé sonné la révolte du côté anglais, Harry Kane est venu calmer les ardeurs mancuniennes en marquant sur penalty. Casemiro, par deux fois, a bien tenté de redonner espoir aux Red Devils mais Mathys Tel avait assuré le succès du Bayern en marquant le but du 4-2.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT