Schalke 04 : Salif Sané fait son retour à l’entraînement après une longue absence

Salif Sané a effectué son retour à l’entraînement, mardi, après une longue absence causée par une blessure au genou.

Salif Sané

Salif Sané a effectué son retour à l’entraînement, mardi, après une longue absence causée par une blessure au genou.

Une bonne nouvelle. L’international sénégalais de Schalke 04, qui a été écarté des pelouses depuis plusieurs mois, est de retour à l’entraînement. Le milieu de terrain de 31 ans s’est entraîné avec le groupe, mardi, à quelques jours du match contre Darmstadt, comptant pour la 13e journée de Bundesliga 2 (Deuxième division, Allemagne).

Une bonne nouvelle pour le club allemand mais aussi pour le Sénégal à deux mois de la Coupe d’Afrique des Nations de football.

Avec Wiwsport

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

2 agents de l’assainissement arrêtés, ils ont volé des couvercles d'égout à Petersen

2 agents de l’assainissement arrêtés, ils ont volé des couvercles d'égout à Petersen

Du rififi au barreau de Dakar

Du rififi au barreau de Dakar

Une candidate accouche en plein second tour et décrocher son BAC

Une candidate accouche en plein second tour et décrocher son BAC

15 juillet 2019-15 juillet 2024: 5  ans après, OTD commémoré

15 juillet 2019-15 juillet 2024: 5 ans après, OTD commémoré

Schumacher en couple avec un homme: le message émouvant de son fils

Schumacher en couple avec un homme: le message émouvant de son fils

Un membre des Forces spéciales de la Guinée arrêté  à Dakar

Un membre des Forces spéciales de la Guinée arrêté à Dakar

Mariage de Zeyna Ndour: le cadeau surprise de Viviane à Aby Ndour

Mariage de Zeyna Ndour: le cadeau surprise de Viviane à Aby Ndour

Un maire déféré pour falsification de documents administratifs et...

Un "maire" déféré pour falsification de documents administratifs et...

Les clients boudent les hôtels : le Juub Jubbal Jubbanti fait peur

Les clients boudent les hôtels : le "Juub Jubbal Jubbanti" fait peur