Ramadan : Hervé Renard pousse un coup de gueule

Hervé Renard, qui dirige l'équipe de France féminine, trouve que les médias font trop de bruit autour de la question du ramadan dans le football. Il a donné sa vision sur la façon dont il gère cette période très importante pour les musulmans.

Hervé Renard

Les débats autour de cette question restent sujets à passion. Contrairement à des coachs comme Antoine Kombouaré, Hervé Renard n'a aucun problème avec le ramadan des joueurs. Dans un entretien accordé au Figaro, Hervé Renard a détaillé sa vision du lien entre ramadan et football.

ADVERTISEMENT

« Je n’ai jamais eu de soucis de ce côté-là. Il faut respecter les règles collectives, je parle de la France qui est un pays laïc, mais il faut également prendre en compte que c’est important pour les musulmans. Le ramadan est une question spirituelle et une conviction personnelle. C’est sans doute le moment le plus important pour eux dans l’année. J’ai souvent discuté avec des joueurs qui me disaient se sentir mieux pendant cette période, parce que cette conviction est plus forte que toute autre chose. », a expliqué le coach français.

Dimanche 2 avril dernier, le FC Nantes et son entraîneur Antoine Kombouaré avaient décidé de ne pas retenir Jaouen Hadjam pour affronter Reims lors de la 29e journée de Ligue 1.

ADVERTISEMENT

Cette décision s'inscrit dans la volonté du coach de ne pas déroger à ses principes et de placer la performance sportive avant tout, notamment pour les joueurs musulmans qui sont invités à rompre le jeûne du ramadan le jour des matchs. Selon RMC Sport, c'est à cause de cela que l'international algérien n’a pas figuré sur la liste des Canaris.

Kombouaré avait par ailleurs expliqué sa position sur le ramadan lors d'une conférence de presse, déclarant : « Je les (les joueurs musulmans) ai rencontrés. On a discuté. On travaille de façon à ce que ça se passe bien et c'est souvent le cas. Il y a la volonté que le week-end, les joueurs soient au top pour faire gagner l'équipe ».

Fin mars, la Fédération française de football (FFF) avait invité, par le biais de la Commission Fédérale des arbitres (CFA) dirigée par Éric Borghini, les officiels à ne pas interrompre les matchs pour permettre aux joueurs de rompre leur jeûne pendant le ramadan. Un mail leur a été adressé, soulignant le « principe de neutralité du football sur les lieux de pratique », ainsi que les « valeurs fondamentales de la République française » et le « devoir d'empêcher toute discrimination ou atteinte à la dignité d'une personne en raison notamment (...) de ses convictions politiques et religieuses ».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

ADVERTISEMENT