Neymar accusé d'agression sexuelle: son père dénonce un chantage de NIKE

Dans une courte déclaration accordée au journal brésilien Folha De S. Paulo, le père de Neymar réfute l'accusation d'agression sexuelle lancées par Nike à l'encontre de son fils. Neymar Pai estime qu'il s'agit d'un chantage et d'une campagne de dénigrement.

All smiles: Paris Saint-Germain's Neymar reacts after scoring on Sunday

Décrit comme étant "nerveux" par Folha De S. Paulo, qui l'a contacté vendredi, le père de Neymar nie l'accusation d'agression sexuelle portée par Nike contre son fils. "Nous avons été surpris par un événement survenu en 2016, dont personne ne se souvient. C'est très étrange, maintenant. Neymar ne connaît même pas cette fille, bien sûr, et cela sort de Nike après notre départ", a déclaré le père, très circonspect par rapport au timing du communiqué de l'équipementier.

"C'est très étrange. Tout ceux qui quittent Nike sont accusés ainsi. C'est arrivé avec Cristiano Ronaldo et Kobe [Bryant]. Ils ont été dénigrés, et maintenant Neymar est accusé à tort. Si Nike veut faire du chantage, alors on va s'attaquer à Nike", a ajouté Neymar Pai.

Selon des sources citées par le journal brésilien, Neymar et son père étaient bel et bien au courant de l'existence de cette accusation. C'est sur les conseils de leurs avocats qu'ils auraient refusé de coopérer avec Nike, qui avait décidé de lancer une enquête après avoir été informé de la plainte d'une employée contre le footballeur brésilien.

Dans le communiqué transmis au Wall Street Journal, Nike a expliqué avoir rompu son partenariat avec le sportif parce qu'il a "refusé de coopérer dans une enquête de bonne foi sur des allégations crédibles d'actes répréhensibles formulées par une employée". La firme a toutefois précisé que l'investigation n'avait pas été concluante. "Aucun ensemble de faits n'a émergé qui nous permettrait de nous prononcer sur le fond de l'affaire. Il serait inapproprié pour Nike de faire une déclaration accusatrice sans être en mesure de fournir des faits à l'appui", a précisé la société basée à Beaverton dans l'Oregon.

Jointe par le WSJ, la porte-parole du joueur a assuré dans un communiqué que "Neymar Jr se défendra vigoureusement contre ces attaques sans fondement au cas où une quelconque allégation serait présentée, ce qui n'est pas arrivé jusqu'à présent". Elle a aussi affirmé que les deux parties s'étaient séparées pour des raisons commerciales, alors qu'elles étaient en pourparlers depuis 2019. "Il est très étrange qu'une affaire censée s'être produite en 2016, avec des allégations proférées par une employée de Nike, n'ait été révélée qu'à ce moment-là", a-t-elle argué.

Lorsque Nike a prématurément rompu son contrat de sponsoring le liant au Brésilien fin août 2020, après 13 ans de collaboration, aucune raison n'avait été donnée.

Julien Absalon | RMC Sport

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Cancer du foie : une épidémie mondiale guette

Cancer du foie : une épidémie mondiale guette

Santé : voici les six pires aliments pour le foie

Santé : voici les six pires aliments pour le foie

Le ministre ADD et Abdou Mbow frôlent la mort, un bus dérape à Tamba

Le ministre ADD et Abdou Mbow frôlent la mort, un bus dérape à Tamba

Explosion d’une chaudière à Diourbel : le bilan passe à deux morts

Explosion d’une chaudière à Diourbel : le bilan passe à deux morts

Marchés publics : le FMI met en garde le Sénégal

Marchés publics : le FMI met en garde le Sénégal

Haaland n'est pas un humain, une pétition lancée pour l'exclure de la PL

Haaland n'est pas un humain, une pétition lancée pour l'exclure de la PL

Gamou de Kaolack et Tivaouane : les chiffres de la Police !

Gamou de Kaolack et Tivaouane : les chiffres de la Police !

Sommet Cedeao à Dakar : les dessous d'une annulation

Sommet Cedeao à Dakar : les dessous d'une annulation

TER : la deuxième phase livrée le 27 décembre 2023

TER : la deuxième phase livrée le 27 décembre 2023