La Fifa a validé, ce mardi, toutes les candidatures à l'élection à la présidence de la Confédération Africaine de football (CAF).

C'est désormais officiel. Quatre candidats vont lutter pour un seul fauteuil, celui du président de la Confédération Africaine de football. En effet, la Fifa a validé les quatre candidatures à l'élection de la CAF.

Eligibles depuis plusieurs semaines aux yeux de l'instance dirigeante du football africain, Me Augustin Senghor du Sénégal et Jacques Anouma de la Côte d'Ivoire ont été confirmés par la Fédération Internationale de Football Association.

Contraints d'attendre leur audition qui était prévue, ce 28 janvier, avant la validation de leurs candidatures, le Mauritanien, Ahmad Ould Yahya et le Sud-Africain, Patrice Tlhopane Motsepe n'iront pas jusque-là. Ces derniers sont éligibles selon la Fifa.

Du coup, quatre candidats seront présents à la prochaine élection de la CAF prévue, le 12 mars 2021, à Rabat (Maroc). Le vainqueur succèdera à Ahamd Ahmad le président sortant.

Auparavant, la Fifa avait déjà bloqué la candidature du président sortant, le Malgache Ahmad Ahmad, accusé de faits de corruption et de mauvaise gestion et sanctionné pour cinq ans d’interdiction de toute pratique liée au football.