Abdourahmane Diouf démonte le Ter

Le Président du Parti AWALÉ liste cinq scandales qui ont émaillé le financement du Train Express régional.

Abdourahmane-Diouf

.

Dr Abdourahmane Diouf a dénoncé 5 scandales dans la gestion du projet du Train Express Régional (TER). Abordant le sujet concernant le contrat liant la Société d'exploitation maintenance du TER de Dakar (SETER) à la Société Nationale de Gestion du Patrimoine du Train Express Régional (SENTER/SA), il est revenu de long en large sur l'appel d’offres, le montage juridique, le cadrage institutionnel, les dimensions économiques et sociales, le transfert de technologie.

« Nous avons noté dans le cadre de la mise en n’œuvre de ce projet du TER un certain nombre de scandales. Vous avez vu le 27 décembre dernier le Président Macky Sall a inauguré en grande pompe le TER. Et a commencé l’exploitation commerciale du projet. Nous avons identifié cinq 5 gros scandales sur les plans économique, juridique, social, institutionnel et fiscal. Nous avons pris la parole aujourd’hui, pour dire que les ressources financières du Sénégal sont très mal gérées. Que cela va mettre en danger notre model économique et social et que cela constitue un danger pour les générations futures », a indiqué Dr Abdourahmane Diouf.

Évoquant les scandales, Dr Diouf soutient que l’enjeu est 300 milliards de F CFA à gérer sur les 5 prochaines années. « Nous avons travaillé avec les chiffres de la SENTER qui est la société nationale. Qui est dans la projection de 60 milliards de F CFA de chiffres d’affaires pour la billetterie par année et donc 300 milliards de F CFA sur les 5 ans. Ça, c’est la dimension économique d’un tel marché qui n’a pas fait l’objet d’une couverture juridique. Et c’est ça le deuxième scandale. Nous sommes dans un montage financier où la société d’exploitation privée la SETER en l’occurrence n’a pas mis un seul sou dans l’investissement initial ». Suffisant pour lui de noter qu’on ne peut en aucun cas être dans un contrat de concession.

L’information, du point de vue du scandale juridique, est qu’aujourd’hui dénonce-t-il, « il n’y a pas de contrat. Ils vont essayer de vous dire oui, on a eu un protocole d’accord en 2016. Je signale que ce sont les Français en 2015 qui ont écrit au Président Macky Sall pour proposer leur service pour la gestion du Ter. Et le Sénégal a signé un protocole d’accord avec eux. Le troisième scandale est social... Les expériences des négociations ont montré que la plupart des dossiers d’indemnisation ont été réglés par l’intimidation ».

Mieux ajoute le leader du Parti AWALÉ : « Au point de vue institutionnel, le Sénégal a eu Transrail mis en liquidation judiciaire. Il y a au moins 400 Sénégalais qui y travaillaient. La logique aurait voulu que ces derniers aient une sorte de priorité d’embauche dans le cadre de SETER. Le dernier scandale est fiscal. Quand ils ont discuté du prix sur la base du contrat financier qui ne sera pas légal parce que n’ayant pas rempli les conditions, ils sont tombés d’accord sur un prix hors taxes. Au moment de mettre en œuvre leur soit disant contrat, ils se sont rendu compte qu’il y a un déficit de 6 milliards de F CFA ».

Pire encore note Abdourahmane Diouf, « puisse qu’ils ont peur d’aller renégocier, ils ont dit au Directeur général de la SENTER de demander à son ministre de Tutelle, le Ministre des Transport de demander au ministre des Finances de changer le code des investissements, et des impôts Sénégalais pour avoir une trouvaille qui leur permet de redresser le trou des 6 milliards de F CFA ».

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Une pirogue en provenance du Sénégal interceptée en Espagne avec 69 migrants

Une pirogue en provenance du Sénégal interceptée en Espagne avec 69 migrants

Al Khayri: le chanteur Demba Guissé prend une niarel

Al Khayri: le chanteur Demba Guissé prend une niarel

Hors administration publique : plus de 41 heures de travail

Hors administration publique : plus de 41 heures de travail

Adja Thiaré est toujours hospitalisée

Adja Thiaré est toujours hospitalisée

Le Tchad béni, le Mali banni par la communauté internationale

Le Tchad béni, le Mali banni par la communauté internationale

Pourquoi vous ne devez surtout pas laver ces aliments

Pourquoi vous ne devez surtout pas laver ces aliments

Le fils du ministre Mariama Sarr déféré puis libéré

Le fils du ministre Mariama Sarr déféré puis libéré

Amnistie : Karim Wade menace de démissionner du PDS

Amnistie : Karim Wade menace de démissionner du PDS

Liberté provisoire: Sitor Ndour attend la décision de la chambre d'accusation

Liberté provisoire: Sitor Ndour attend la décision de la chambre d'accusation