Cinq (5) avantages d'avoir sa propre monnaie

La monnaie est un élément crucial de l’indépendance économique et financière d'un pays souverain. La capacité d'émettre et de contrôler sa propre monnaie offre des avantages et des opportunités considérables. Si certains pays ont adopté des monnaies étrangères ou adhéré à des unions monétaires, le fait d’avoir une devise propre offre des avantages uniques qui favorisent la croissance économique, la stabilité et la flexibilité politique.

Monnaie de la Tanzanie (Shilling tanzanien)

Voici cinq (5) avantages d'avoir sa propre monnaie et la façon dont elle renforce le pouvoir économique des nations.

L'avantage le plus important de posséder sa propre monnaie est sans doute le fait qu'un pays acquiert un contrôle total sur sa politique monétaire. Les banques centrales peuvent influencer les taux directeurs (taux d'intérêt fixé par une banque centrale pour les prêts qu'elle accorde aux banques commerciales qui en ont besoin), la masse monétaire et les taux de change pour gérer l'inflation, la croissance économique et la stabilité. En ajustant les taux directeurs, la banque centrale peut stimuler ou ralentir l'activité économique, assurant ainsi une trajectoire de croissance équilibrée et durable. Avec une monnaie étrangère ou dans le cadre d'une union monétaire, les décisions de politique monétaire d'un pays sont fortement influencées par d’autres facteurs, ce qui laisse moins de place à l'adaptation des politiques aux besoins nationaux spécifiques.

Le contrôle de la monnaie permet à un pays de mieux se protéger des chocs économiques extérieurs. Lorsqu'ils sont confrontés à des ralentissements économiques mondiaux, les pays qui possèdent leur propre monnaie peuvent mettre en œuvre des politiques anticycliques (politique économique ou financière qui tente de remédier aux crises cycliques prévisibles) afin d'atténuer l'impact sur leur économie. Ils peuvent dévaluer leur monnaie pour stimuler les exportations, rendant ainsi leurs biens et services plus compétitifs sur le marché international. En sus, la capacité d'imprimer de la monnaie peut servir d'amortisseur en période de crise financière, en offrant des liquidités et en soutenant les industries nationales.

ADVERTISEMENT

Une monnaie nationale peut être un outil efficace pour améliorer la balance commerciale et la compétitivité. Si la monnaie d'un pays se déprécie par rapport à d'autres devises, ses exportations deviennent moins chères pour les acheteurs étrangers, ce qui entraîne une augmentation de la demande de biens et de services produits dans le pays. Cette augmentation des recettes d'exportation peut contribuer à réduire les déficits commerciaux et à favoriser une balance commerciale plus favorable. En revanche, l'adoption d'une monnaie étrangère peut entraîner des désalignements des taux de change (situation dans laquelle le taux de change réel observé s'écarte de sa valeur d'équilibre de long terme), ce qui a un impact négatif sur la balance commerciale d'un pays et rend les exportations moins compétitives.

Le seigneuriage désigne le profit qu'un gouvernement réalise en émettant sa propre monnaie. Lorsqu'une banque centrale produit de la monnaie, le coût de production de la monnaie physique est souvent nettement inférieur à la valeur nominale qui lui est attribuée. La différence représente le revenu de seigneuriage, qui peut contribuer au flux de revenus d'un pays et aider à financer les services publics et les projets d'infrastructure. Cette source de revenus n'est pas accessible aux pays utilisant des devises étrangères ou faisant partie des unions monétaires, car ils n'ont pas le pouvoir d'émettre leur propre monnaie.

La capacité de manipuler sa monnaie permet à un pays de s'adapter rapidement à l'évolution des conditions économiques. En période de ralentissement économique ou de surchauffe (état de tension dû à un déséquilibre entre la croissance de la demande et la saturation des facteurs de production), les pays peuvent mettre en œuvre des politiques monétaires et fiscales qui répondent à leurs défis spécifiques. Cette flexibilité est particulièrement précieuse en temps de crise, car elle permet aux décideurs politiques de concevoir des interventions ciblées qui conviennent le mieux à leur situation économique spécifique.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Après le Président Diomaye, Ousmane Sonko presse les fonctionnaires

Après le Président Diomaye, Ousmane Sonko presse les fonctionnaires

Xavi : Ce samedi pourrait être un grand jour pour Mikayil Faye

Xavi : "Ce samedi pourrait être un grand jour pour Mikayil Faye"

Islamisation de la France : Quand la religion musulmane dérange Éric Zemmour...

"Islamisation" de la France : Quand la religion musulmane dérange Éric Zemmour...

Une centaine de migrants interceptés dans l'enclave espagnole de Ceuta

Une centaine de migrants interceptés dans l'enclave espagnole de Ceuta

Coût des prédécesseurs de Diomaye : 300 millions FCFA de charges annuelles pour l'État

Coût des prédécesseurs de Diomaye : 300 millions FCFA de charges annuelles pour l'État

Sénégal : le bloggeur guinéen Djibril Sylla menacé d'expulsion

Sénégal : le bloggeur guinéen Djibril Sylla menacé d'expulsion

Un étudiant condamné à 6 mois de prison ferme pour chantage sexuel

Un étudiant condamné à 6 mois de prison ferme pour chantage sexuel

Finances publiques : Diomaye Faye encaisse 324 milliards FCFA

Finances publiques : Diomaye Faye encaisse 324 milliards FCFA

Sénégal : un célèbre blogueur guinéen envoyé en prison pour séjour irrégulier

Sénégal : un célèbre blogueur guinéen envoyé en prison pour séjour irrégulier

ADVERTISEMENT