La SONATEL va débourser 3,25 milliards FCFA pour rembourser ses créanciers

La société avait lancé un emprunt obligataire pour financer son plan d’investissement 2020 au Sénégal.

Sonatel

La SONATEL va devoir passer à la caisse le 16 juillet prochain pour payer des intérêts semestriels de son emprunt obligataire pour une somme de 3,25 milliards de Fcfa. C’est du moins ce qu’a annoncé le responsable de la société de téléphonie.

En effet, pour pouvoir financer son plan d’investissement au Sénégal, l’année dernière, la Société nationale des télécommunications du Sénégal (SONATEL) avait lancé sur le marché financier de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) un emprunt obligataire par appel public à l’épargne pour un montant de 100 milliards de Fcfa.

Ainsi, elle avait proposé aux souscripteurs un taux d’intérêt de 6,50%, payable semestriellement à partir de la date d’acquisition des titres. Sur ce, les responsables de la société s’étaient engagés à rembourser le capital semestriellement, après deux années de différé, à raison du paiement du dixième du capital sur les 5 ans.

L’opération, qui s’était déroulée du 7 au 15 juillet 2020, a été un franc succès avec la souscription de 10 millions d’obligations au prix de 10.000 FCFA l’une.

Fondé le 23 juillet 1985, le Groupe Sonatel dont le siège social se situe à Dakar au Sénégal, est actuellement présent dans cinq pays en Afrique de l’Ouest (Sénégal, Mali, Guinée, Sierra Leone et Guinée-Bissau).

La Société est cotée à la bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) depuis 1998. Elle y est la principale capitalisation boursière.

Dotée d’un capital de 50 milliards de FCFA, la Sonatel a comme principaux actionnaires le Groupe Orange (42%), l’Etat du Sénégal (27%), les salariés (7%) et le reste (24%) revenant à divers porteurs à travers la BRVM.

Avec Financial Afrik

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn