Le FMI décaisse 1150 milliards de FCFA en faveur du Sénégal

Une mission de négociation portant sur un nouveau programme économique et financier avec décaissement, de trois ans couvrant la période juin 2023-juin 2026 d’un coût de 1150 milliards a été signé entre le FMI et le Sénégal.

Fmi et ministère des Finances Sénégal

Le Fonds monétaires international (FMI) a effectué du 27 avril au 11 mai 2023, une mission de négociation portant sur un nouveau programme économique et financier avec décaissement, de trois ans couvrant la période juin 2023-juin 2026. Cette mission qui a été conclue avec satisfaction, permettra de mobiliser un montant de 1 150 milliards de FCFA sur la période sous revue.

Ce nouveau programme selon le ministre des Finances et du Budget, est articulé autour de quatre piliers. Il s’agit du renforcement de la gestion des finances publiques, le renforcement de la gouvernance financière et l’amélioration du dispositif anti-blanchiment des capitaux et la lutte contre le financement du terrorisme, la réalisation d’une économie plus résiliente et inclusive et le renforcement de la résilience aux changements climatiques.

Sur le volet des finances publiques, a précisé Moustapha Ba, les reformes s’articuleront, notamment, autour du renforcement de la mobilisation des recettes fiscales en vue d’atteindre au moins un taux de pression fiscale de 20% à l’horizon 2025, pour permettre d’atteindre une cible de déficit budgétaire communautaire de 3% à cette échéance.

Dans le même sillage, les actions de maîtrise de la dette seront renforcées pour accélérer la baisse de l’encours actuel de 68,2% du PIB (soit en dessous du plafond communautaire de 70%) qui s’établira à 65,8 du PIB dès 2024.

ADVERTISEMENT

Également, la dette des entreprises publiques et parapublique, estimée à 7,8% du PIB, fera également l’objet d’un suivi particulier. Par ailleurs, les efforts de rationalisation des subventions seront poursuivis durant le nouveau programme. Celles-ci passeront déjà pour le secteur de l’énergie de près de 1 000 milliards en 2022 à 450 milliards en 2023.

Cependant, par un meilleur ciblage de ces subventions, les populations vulnérables seront préservées. A titre illustratif, la subvention sur le gaz butane de 1 123 FCFA soit 28% de son prix normal, sera maintenue pour ces populations, de même que celle de 27 FCFA par kilowatt/heure consommé sur la tranche sociale, soit 20% du coût réel.

Pour le gasoil, l’État continue à supporter 65 FCFA/litre, soit 8% par rapport aux prix réel’’ a expliqué le ministre. Pour qui, concernant la gouvernance financière et l’amélioration du dispositif anti-blanchiment des capitaux et la lutte contre le financement du terrorisme, les réformes porteront notamment sur le renforcement des attributions de l’OFNAC et la mise en œuvre accélérée des recommandations du Groupe d’Action Financière (GAFI) pour améliorer la position du Sénégal.

S’agissant du renforcement de la résilience et de l’inclusive e de l’économie, il s’agira d’une part, de poursuivre les efforts d’amélioration de l’environnement des affaires et de l’attractivité de la destination Sénégal, à travers notamment l’adoption d’un nouveau code des investissements.

D’autre part, en matière de protection sociale, la base des bénéficiaires de bourse de sécurité familiale sera portée à un million de ménages contre 316.000 actuellement et le montant de cette bourse, relevé à 35 000 FCFA contre 25.000 FCFA le trimestre présentement.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

ADVERTISEMENT