Le Sénégal lance un projet d’agriculture intelligente en partenariat avec la Corée du Sud

En raison des difficultés que rencontre le secteur agricole local, le Sénégal, en partenariat avec la Corée du Sud, lance un projet d’agriculture intelligente. Les deux parties veulent ainsi renforcer les capacités d’adaptation des acteurs de la chaine de valeur agricole.

Des agriculteurs gambiens à l'oeuvre.

L’agriculture est l’un des pans les plus importants de l’économie sénégalaise. Elle reste toutefois très affectée par le changement climatique.

Pour faire face à cette situation, le ministère de l’Agriculture du Sénégal a lancé le vendredi 17 février 2023 un projet intitulé « Agriculture intelligente face au climat et chaînes de valeur durables au Sénégal ».

Ce projet a vu le jour grâce à un partenariat avec la Corée du Sud.

Son coût total est de 3,5 millions $ (2 milliards FCFA). Il sera mis en œuvre par l’Institut mondial de la croissance verte (GGGI) et cible les chaînes de valeur horticoles et rizicoles.

Si l’on en croit Ecofin, « l’initiative d’une durée de trois ans vise à améliorer la productivité et la résilience du secteur agricole aux changements climatiques à travers notamment le transfert de technologies et l’amélioration du financement agricole dans la Vallée du fleuve Sénégal (VFS) ».

ADVERTISEMENT

Selon l’Agence de presse sénégalaise (APS), l’amélioration de l’accès des agriculteurs aux intrants et aux services de conseil agricole et rural sera au cœur de ce projet.

« Nous voulons également implanter et former les bénéficiaires sur de nouvelles technologies en rapport avec la logistique agricole, le stockage, la solarisation, mais aussi sur l’utilisation des énergies renouvelables », a indiqué Assana Magagi, représentante du GGGI au Sénégal.

Pour la partie sénégalaise, l’optimisme est le maitre mot.

Le directeur de l’horticulture au sein du ministère de l’Agriculture et de l’Équipement rural, Macoumba Diouf, estime que dans la Vallée du fleuve Sénégal (VFS) ce projet devrait contribuer à terme à « augmenter les rendements de 10 % et à baisser les émissions de gaz à effet de serre de 10 % ».

Enfin, concernant les retombées socioéconomiques, l’« Agriculture intelligente face au climat et chaîne de valeur durables au Sénégal » devrait permettre à plus de 9 000 ménages agricoles de décrocher des emplois directs.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

ADVERTISEMENT