Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

1667 conflits ou plaintes individuelles ont été déposés dans les Inspections du travail et 6 milliards FCFA dégagés pour les séparations à l'amiable.

Inspection du travail

En 2023, 1667 conflits ont été enregistrés dans les Inspections du travail et un montant de plus de 6 milliards comptabilisé pour les séparations à l’amiable. Ce sont les chiffres révélés à l’occasion des journées du travail que l’Amicale des Inspecteurs et Contrôleurs du Travail et de la Sécurité sociale (AICTSS).

Sur les 1667 conflits ou plaintes individuelles déposés, il y a 901 conciliations totales, 39 conciliations partielles et 727 non-conciliations. Les protocoles d'accords signés pour employeur(s) et travailleur(s) et les séparations à l'amiable pour l'année 2023 ont dépassé 6 milliards, selon les calculs de l'inspecteur, basés sur les droits et les bonus de séparation, rapportés par Les Echos.

En 2022, le nombre de conflits individuels dans le monde du travail au Sénégal est passé à 3.629, selon les chiffres de la direction générale du travail et de la sécurité sociale (DGTSS). Les conflits collectifs gérés par les inspections du travail et de la sécurité sociale (ITSS) ont baissé en revanche de 18,82 % en passant de 85 en 2021 à 69 en 2022, indique le Rapport annuel des statistiques du travail 2022. En 2022, détaille ce document, les tentatives de conciliation concernent 3.629 travailleurs, à savoir 3.023 hommes et 606 femmes. Les conflits ayant abouti à une conciliation totale opposent 1.961 travailleurs à leur employeur, soit 54,04 % de l’ensemble.

ADVERTISEMENT

L'Amicale a profité des journées du monde du travail, célébrées les 23 et 24 mai chaque année, pour évoquer le code du travail jugé obsolète. « Le code du travail existant date de 1997. Les méthodes et modes de travail ont évolué. Le travail s'est instauré alors que ce code n'avait pas pris en charge ces nouveautés. C'est pourquoi nous avons pris la décision de le changer et de l'actualiser. Nous avons de nouvelles autorités qui considèrent la question de l'emploi comme prioritaire. Les points de vue qui sortiront de ce conclave seront soumis à elles et nous les publierons dans notre revue appelée 'Relations sociales' pour qu'ils soient accessibles à tout le monde », indique le président de l’Amicale, Ndiaga Ndiaye.

Il lance un appel aux nouvelles autorités sur la nécessaire augmentation du nombre d’inspecteurs du travail pour faire face à l’augmentation des effectifs de travailleurs et garantir le respect des lois du travail.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Euro 2024 : le Portugal qualifié en 8e

Euro 2024 : le Portugal qualifié en 8e

Mali : mandat d'arrêt contre l'islamiste Iyad Ag Ghaly

Mali : mandat d'arrêt contre l'islamiste Iyad Ag Ghaly

Culture : le pagne tissé, un tissu sacré en Afrique !

Culture : le pagne tissé, un tissu sacré en Afrique !

Diamniadio: un corps d'homme retrouvé calciné dans un hôtel-bar

Diamniadio: un corps d'homme retrouvé calciné dans un hôtel-bar

CAN 2025 : la CAF confirme le report en 2026

CAN 2025 : la CAF confirme le report en 2026

Sénégalais abattu en Allemagne :  nouvelles révélations accablantes

Sénégalais abattu en Allemagne : nouvelles révélations accablantes

Les nouveaux prix effectifs le 24 juin, 1000 soldats déployés sur le terrain

Les nouveaux prix effectifs le 24 juin, 1000 "soldats" déployés sur le terrain

Mandat d'arrêt lancé contre le rappeur Dof Ndèye

Mandat d'arrêt lancé contre le rappeur Dof Ndèye

Ayib Daffé président du groupe parlementaire Yewwi Askan Wi

Ayib Daffé président du groupe parlementaire Yewwi Askan Wi

ADVERTISEMENT