Loi de finances : Les chiffres du budget 2024

Les recettes du budget général s’établissent à 4 693,7 milliards de FCFA, contre 3 919,5 milliards de FCFA dans la loi de finances pour l’année 2023, soit une augmentation de 774,3 milliards de FCFA (+19,8%).

Ministère des Finances et du Budget

Les dépenses du budget général sont arrêtées à un montant total de 5 533,9 milliards de FCFA, contre 4 965 milliards de FCFA pour l’année 2023, soit une augmentation de 568,9 milliards de FCFA (11,5%). Les recettes et dépenses des Comptes spéciaux du Trésor s’équilibrent à 221,5 milliards de FCFA.

Au total, les prévisions de recettes du projet de loi de finances 2024 s’établissent à 4 915,2 milliards de FCFA, contre 4 096,4 milliards de FCFA dans la loi de finances pour l’année 2023, soit une augmentation de 818,8 milliards de FCFA (+20%).

Elles sont composées des grandes masses suivantes de recettes internes : 4 390 milliards de FCFA, dons budgétaires et en capital : 303, 8 milliards de FCFA, recettes des comptes spéciaux du Trésor : 221,5 milliards de FCFA.

Le montant total des dépenses du projet de loi de finances 2024 s’établit à 5 755,4 milliards de FCFA contre 5 141,9 milliards de FCFA en 2023 soit une hausse de 613,5 milliards de FCFA (+11,9%). Il se répartit comme suit ; dépenses sur ressources internes : 4 832,3 milliards de FCFA dépenses sur ressources extérieures : 701,6 milliards de FCFA, dépenses des comptes spéciaux du Trésor : 221,5 milliards de FCFA.

‘’À l’image des dispositions prises dans les précédentes lois de finances, le Gouvernement mettra en place, pour 2024, une réserve de précaution (investissements sur ressources internes et externes) dotée de 90 milliards de FCFA, pour tenir compte du contexte mondial difficile et incertain entrainant des conséquences importantes sur la volatilité des prix des matières premières et sur l’activité économique.

ADVERTISEMENT

Aussi, subsiste-t-il des risques importants qui pourraient peser sur le recouvrement des recettes. La mise en place de cette réserve permettra de se donner les moyens d’ajustements nécessaires en cours d’année, s’alignant ainsi sur les bonnes pratiques en matière de gestion budgétaire.

Les crédits de paiement ouverts dans la loi de finances pour l’année 2024, au titre des dépenses du budget général, sont fixés à 5 533 903 618 000 de FCFA conformément à l’annexe II et selon la répartition par catégorie suivante : Intérêts et commissions : 578 273 618 000 de FCFA, Dépenses de personnel : 1 442 465 000 000 de FCFA, Biens et services et transferts courants : 1 676 893 430 000 de FCFA, Investissements exécutés par l'État : 953 281 294 201 de FCFA, Transferts en capital : 882 990 275 799 de FCFA’’, a expliqué la note.

Selon laquelle, il est ouvert dans la loi de finances pour l’année 2024, au titre des dépenses du budget général, des autorisations d’engagements d’un montant de 6 478 801 306 308 de FCFA. Il est ouvert dans la loi de finances pour l’année 2024, au titre des dépenses de personnel, des plafonds d’autorisations d’emplois rémunérés par l’État d’un montant de 1 442 465 000 000 de FCFA.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

ADVERTISEMENT