Pays les moins prospères : le Sénégal classé 102e sur 167

Le Sénégal est 102e dans le classement général de l'indice de prospérité 2023 du Legatum Institute.

Sénégal

Legatum Institute vient de publier son rapport annuel 2023 sur l'indice de prospérité. Cent soixante sept pays dont 53 Etats africains y compris le Sénégal sont analysés à travers 12 critères. Neuf des dix pays les moins bien classés au monde se trouvent en Afrique, dont sept en Afrique subsaharienne.

Cette institution, dans son édition de 2023, classe le Sénégal à la 102ème place sur 167 pays dans le monde en termes de prospérité. Le meilleur sur le tableau étant Maurice, qui se place à la 47ème position.

L’île est suivie par l’archipel des Seychelles, à la 51ème position. Pour modérer notre enthousiasme sénégalais, notons que le pays de la Teranga est à la 9ème position en Afrique, et à la 3ème position dans la Cedeao.

Le Sénégal derrière le Cap-Vert (80ème) et la Ghana (98ème). Et le Sénégal est le premier pays francophone à ce rang. Le second étant le Gabon (119ème), qui précède la Côte d’Ivoire (120ème).

Cet index de Legatum se base sur des éléments constitutifs de la qualité des institutions publiques, des conditions sociales, ainsi que de la situation économique des pays. Ces éléments se déclinent en des piliers reposant sur «la sécurité (des personnes et des biens), la gouvernance, le niveau de liberté, la qualité des infrastructures et l’accès aux marchés, les conditions pour entreprendre, la qualité de l’économie, l’environnement des affaires, la santé et les conditions de vie, l’environnement naturel et l’éducation».

ADVERTISEMENT

Tous ces critères permettent à l’institution anglaise de mesurer que le Sénégal est en progrès constante depuis dix ans, partant de 2013, où le pays était à la 113ème place, à aujourd’hui, suivant une trajectoire ascendante de progrès.

Néanmoins, tout n’a pas été uniforme dans les progrès réalisés par le pays sous la gouvernance de Macky Sall, puisqu’il s’agit -coïncidence ou non- de la période qui est à l’étude dans l’Index.

Ainsi, si les efforts sont patents en termes d’inclusion sociale, à savoir les critères de sécurité, de niveau des libertés, de gouvernance ou de capital social, qui permettent dans leur ensemble de placer le pays à un niveau élevé, les efforts à faire en termes d’amélioration des conditions de vie sont encore énormes.

Il s’agit ici des critères portant sur l’amélioration des conditions de vie, la santé, l’éducation et la préservation de l’environnement. Pour illustrer, en termes d’éducation, le Sénégal se place à la 148ème place sur 167 pays. C’est dire…

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

ADVERTISEMENT