Pétrole et gaz : entre 50 à 64 % de bénéfices pour le Sénégal

La Direction générale de PETROSEN Holding SA a tenu ce jeudi à répondre aux « individus qui ignorent tout de l’industrie pétrolière ». Elle a également apporté des précisions sur la part détenue par l’État sur les contrats pétroliers.

Forage pétrole

Ce jeudi 20 octobre 2022, la Direction générale de PETROSEN Holding SA (Société des Pétroles du Sénégal) a rendu public un communiqué de presse en réaction au débat qu’elle juge « insidieusement entretenu par des individus qui ignorent tout de l’industrie pétrolière ».

Elle a tenu à apporter une précision de taille. Selon elle, « en ce qui concerne les contrats pétroliers, il faut faire la différence entre les parts de Petrosen et celles de l’État dans le contexte d’un contrat de recherche et de partage de production. (…) Dans ce type de contrat, la compagnie étrangère est obligée de s’associer à Petrosen qui dispose, dans tous les contrats, de 10 % de parts portées en phase d’exploration (elle ne participe à aucun investissement pendant cette phase) ».

Cependant, le communiqué précise qu’« en cas de découvertes économiquement rentables, Petrosen peut porter sa part jusqu’à 20 % en phase d’exploitation et contribue à l’investissement. C’est le cas actuellement pour GTA et Sangomar ».

Selon PETROSEN, en vertu des dispositions de l’article 22 du contrat de partage de production, « les parts de l’État varient en fonction de la production journalière en nombre de barils ou équivalent gaz entre 35 % et 58 % du profit obtenu après soustraction de la part d’hydrocarbures destinée au remboursement des coûts pétroliers ».

D’après toujours le communiqué, « considérant que Petrosen est une société nationale détenue à 100 % par l’État, celui-ci se retrouve, en définitive, avec des parts comprises entre 50 et 64 % du profit généré par le pétrole et le gaz sénégalais, compte non tenu des obligations fiscales de la compagnie étrangère ».

À l’endroit des Sénégalais qui ont des inquiétudes sur les retombées du pétrole et du gaz, PETROSEN SA a tenu à les rassurer.

« Après les premières découvertes, notre pays a entrepris un renforcement de son dispositif législatif et réglementaire pour un meilleur encadrement de la gestion de ses ressources. C’est ainsi qu’il a été procédé, depuis décembre 2016, à la création du Cos Petrogaz, élargie à la société civile et à l’opposition, à la réforme du Code pétrolier, au vote de plusieurs lois, notamment celles portant sur le contenu local et la répartition des revenus pétroliers, sans oublier plusieurs concertations tenues pour poser le débat au niveau citoyen », indique le communiqué.

Pour rappel, la Société des Pétroles du Sénégal SA a été créée en mai en 1981. Elle est placée sous la tutelle du ministère en charge des Hydrocarbures.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le message fort de Sadio Mané après l'élimination du Sénégal

Le message fort de Sadio Mané après l'élimination du Sénégal

L'Angleterre surclasse le Sénégal et file en quarts

L'Angleterre surclasse le Sénégal et file en quarts

CdM : Mbappé envoie la France en quarts !

CdM : Mbappé envoie la France en quarts !

Le marabout de Pogba pour envouter Mbappé est un Sénégalais

Le marabout de Pogba pour "envouter" Mbappé" est un Sénégalais

Evra se moque de Suarez sur les réseaux sociaux

Evra se moque de Suarez sur les réseaux sociaux

Affaire Amy Ndiaye : les deux députés de PUR arrêtés

Affaire Amy Ndiaye : les deux députés de PUR arrêtés

Mondial 2020 : l'Albiceleste est en quarts

Mondial 2020 : l'Albiceleste est en quarts

MMA : Reug Reug a battu l’Ouzbek Jasur

MMA : Reug Reug a battu l’Ouzbek Jasur

Connexion internet : le Sénégalais utilise 3,41Go par mois

Connexion internet : le Sénégalais utilise 3,41Go par mois