'Wash wash' : la nouvelle arnaque au faux billets de banque

Attention, une nouvelle arnaque aux billets de banque sévit de plus en plus : il s'agit de l'arnaque "wash wash" ! On vous explique.

Faux billets saisis

Les arnaques n'en finissent pas et les escrocs mettent au point de nouveaux coups. Une fois de plus, une escroquerie aux billets de banque fait des ravages : il s'agit de l'arnaque "wash wash" (littéralement laver-laver) ou "escroquerie au billet noir".

Le wash wash est une forme d'arnaque qui n'est pas nouvelle, mais elle rejaillit régulièrement sur le devant de l'actualité. Elle est utilisée dans plusieurs types de scénarios, en effet les malfaiteurs ne disent pas leur dernier mot et font preuve d'imagination pour affiner leur stratagème. En France, en Belgique et en Suisse, cette escroquerie sévit partout et fait à chaque fois de nombreuses victimes !

En quoi consiste l'escroquerie "wash wash" ?

Par cette arnaque "wash wash", les fraudeurs utilisent de fausses coupures pour faire croire qu'ils peuvent acheter cash un bien généralement assez cher. Certains arnaqueurs cherchent également à vendre le produit miracle servant à "nettoyer les billets" contre de vrais billets à leurs victimes.

Le principe est très simple. Il suffit pour l’escroc de reconstituer de faux billets en prenant parfois un simple morceau de papier au format d’un billet, puis de le recouvrir de noir. Ce dernier va alors se mettre en quête d’un potentiel acheteur et lui refourguer ces faux billets au moment du paiement. Pour cela, l’escroc essaie de convaincre le potentiel acheteur en lui expliquant qu’il s’agit de billets de 50 euros et que ces derniers ont été noircis afin de pouvoir passer les frontières.

ADVERTISEMENT

L’acheteur peut alors paraître sceptique face à cela, mais l’arnaqueur démontre qu’il peut lui faire en confiance en lui proposant un produit miracle dont il dispose afin d’enlever le noir présent sur les billets. De plus, afin de prouver sa bonne foi dans cette affaire, l'escroc fait une démonstration de son produit qui enlève le noir, cette fois-ci avec un vrai billet. L’acheteur est alors en confiance et tombe dans le piège.

Au début de l'année 2023, un escroc est même parvenu à dérober 27 000 francs suisses, soit plus de 28 000 euros à un entrepreneur de 36 ans, originaire de Fribourg en Suisse, en lui faisant croire qu’il pouvait multiplier des billets de banque avec un procédé chimique.

Comment éviter cette arnaque ?

Dans le cas de ce type d'escroqueries, les malfaiteurs prennent généralement contact avec la victime à la suite d’une publication d'une annonce sur Internet, afin de lui proposer une contrepartie ou un investissement immobilier. L’escroc fait, entre autres, croire qu’il a la possibilité de multiplier les billets avec un produit chimique. Il faut toujours se méfier d'une offre qui semble trop intéressante, et lorsque des billets de banques sont en jeu pour tenter de frauder l'administration, il convient de redoubler de vigilance. Faites donc attention aux offres sur Internet, et si cela vous semble suspect, n'hésitez pas à contacter les forces de l'ordre.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Trafic de drogue à Keur Massar : trois dealers dont un étudiant arrêtés !

Trafic de drogue à Keur Massar : trois dealers dont un étudiant arrêtés !

Nitt Doff à Soul Bangs: 'tu a fait une très grande erreur. C'était maladroit...'

Nitt Doff à Soul Bangs: 'tu a fait une très grande erreur. C'était maladroit...'

Prison Camp Pénal : les détenus en grève de faim ce lundi

Prison Camp Pénal : les détenus en grève de faim ce lundi

Ce que révèle l'audio de Macky Sall fuité par Robert Bourgi

Ce que révèle l'audio de Macky Sall fuité par Robert Bourgi

Culture : découvrez 8 civilisations fascinantes à travers le monde !

Culture : découvrez 8 civilisations fascinantes à travers le monde !

Thiès: un homme d’une cinquantaine d’années se suicide par pendaison

Thiès: un homme d’une cinquantaine d’années se suicide par pendaison

Burkina : 10 morts dans l'attaque d'une mosquée

Burkina : 10 morts dans l'attaque d'une mosquée

Série Bété Bété: l’Association des jeunes Niénios de Louga en colère contre Soumboulou Bathily

Série Bété Bété: l’Association des jeunes "Niénios" de Louga en colère contre Soumboulou Bathily

ADVERTISEMENT