Wave vs Orange Money: Les promesses de l'ARTP

La bataille commerciale fait rage entre Wave et Orange depuis que l'opérateur téléphonique a retiré la possibilité d'acheter du crédit téléphonique via la plateforme de transfert d'argent.

wave-orange-senegal

Saisie par Wave, dans la bataille l’opposant à Orange Money, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) rend une première décision en attendant la sentence finale.

« À titre conservatoire, l’ARTP a demandé à la Sonatel SA d’appliquer, sans réserve, les principes d’égalité de traitement et d’accès, de transparence et de non-discrimination, en accordant à Wave mobile money SA les mêmes conditions que celles appliquées à ses filiales ou à ses associés, notamment Orange finances mobiles (OM), conformément à l’article 76 du Code des télécommunications électroniques », tranche le régulateur dans un communiqué.

L’ARTP y ajoute "qu’elle trouvera une solution, en toute impartialité, tout en préservant l’équilibre du secteur, les intérêts des consommateurs et de toutes les parties prenantes."

Wave accuse Sonatel de blocages dans l’achat de crédit, tandis que la société de télécommunications rétorque en évoquant le refus de Wave de respecter ses conditions d’achat.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn