Affaire Ndella Madior Diouf: Gabrielle Kane indexe la responsabilité de l'Etat

La féministe Gabrielle Kane a donné son point de vue dans l'affaire de la pouponnière de Ndella Madior Diouf. À travers un post, cette défenseur des droits de la femme a assené ces vérités à l'État du Sénégal.

Ndella et Gabrielle

L'affaire Ndella Madior Diouf continue de défrayer la chronique. Avec les terribles révélations de l'enquête sur ces pouponnières, la directrice de Saphir Fm a été placée sous mandat de dépôt par le procureur de la République. Elle est inculpée pour des faits d’homicides involontaires, de maltraitance d’enfants, de mise en danger de la vie d’autrui, d’exercice illégal de la profession de médecin, d’ouverture et exploitation d’une pouponnière sans autorisation administrative, de traite de personnes, entre autres.

Mais elle n'est pas seule dans ce combat. Gabrielle Kane lui a témoigné tout son soutien à travers un post sur Instagram. La féministe a d'abord déploré le mutisme et "l'irresponsabilité" de l'État qui était au courant de l'existence de cette pouponnière.

Voici in-texto son message de soutien!

ADVERTISEMENT

"L'état du Sénégal demeure le premier responsable de l'affaire Ndella Madior DIOUF.

Ils savaient tous, et ceux qui ne savaient pas montrent leurs incompétences et leurs carences dans leurs fonctions.

Le Procureur ne doit pas manquer d'appeler à la responsabilité de l'Etat dans ce qui demeure un manquement fondamental et à son obligation de protection de l'enfant, de l'humain tout simplement.

Le déssaroi de ces femmes on en parle ?

Les Ministres de la Petite Enfance et de la Santé auraient du démissionner et assumer ausssi leurs responsabilités ainsi que les Directeurs en charge de ces questions.

Quand hypocrisie et lâcheté se mêlent, cela donne le spectacle désastreux auquel nous assistons et où chacun charge la seule mise aux bancs des accusés.

Ndella a failli , mais avant elle et tout comme elle, les autorités de notre pays qui ne sont plus qu'en mode "Je sauve mon fauteuil pour 2024".

Elle au moins à eu une chose, la volonté de faire et à mal fait certainement. Et vous?

Vous nous fumez avec vos déclarations à la con et vos grandes annonces politico-sociales auxquels vous ne croyez même pas vous même et encore moins nous !

Vous ne ferez que bien pire après 2024 !

Pathétique ce pays, bande de parvenus va !

Mon soutien et mon affection à Tata Ndella malgré et après tout ❤️‍🩹❤️‍🩹❤️‍🩹", écrit-elle.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT