Agression de MNF: les acteurs de la presse s'insurgent et appellent à la mobilisation

L'agression barbare de la journaliste et patronne de 7Tv Maïmouna Ndour Faye continuent de susciter une vague d'indignation sur la toile. Meurtrie par cet acte "lâche et barbare", la convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS) est montée au créneau.

Maimouna Ndour Faye

C'est avec beaucoup de stupéfaction que les acteurs de la presse ont appris l'agression de la présentatrice de l'émission "l'Invité de MNF" dans la soirée du jeudi au vendredi 29 février. En effet, la patronne de 7Tv a été sauvagement agressée puis poignardée à trois reprises par un individu non encore identifié devant son domicile.

Depuis l'annonce de cette nouvelle, les réactions fusent de partout. La Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS) a sorti un communiqué condamnant "fermement l’agression violente et injustifiée contre notre consœur".

Dans le texte repris par Seneweb, l'association des acteurs de la presse décrit la victime comme "une brave Journaliste, une cheffe d’entreprise de presse qui est restée digne et forte malgré les nombreuses menaces à son encontre". La Convention appelle les acteurs de la presse à apporter tout leur soutien à Maïmouna Ndour Faye dans ces moments difficiles.

"En attendant d’avoir les premiers éléments de l’enquête, nous lui souhaitons un prompt rétablissement et demandons à tous les confrères et consœurs de rester mobilisés pour que la Justice soit faite dans cette affaire et pour que la démocratie et la liberté d’expression restent une réalité au Sénégal", lance-t-il.

ADVERTISEMENT

Mamadou Ibra Kane parle de "tentative d'assassinat"

Le journaliste Mamadou Ibra Kane condamne "avec la dernière énergie l'odieuse tentative d'assassinat au couteau contre (sa) sœur et consœur Maïmouna Ndour Faye". Le patron d'ITv estime que "l'objectif de cette agression barbare est de faire taire MNF et toutes les voix libres du pays".

Mamadou Ibra Kane souhaite que l'État retrouve rapidement les auteurs de cet acte ignoble afin de les traduire en justice pour "une punition à la hauteur de leur sinistre forfait".

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT