Éric Dacosta alias Antoine de la série "Infidèles": « Être acteur au Sénégal ne fait pas vivre son homme… »

Trop jaloux, trop strict, trop compliqué, d'un tempérament de feu… Les réactions sont nombreuses autour d'« Antoine » de la série Infidèles. Mais qu'en est-il d'Éric Dacosta, du nom de l'interprète qui a prêté sa personne au personnage ? De nature calme et pondéré, l'acteur nous dévoile ses autres facettes dans cet entretien.

Eric Dacosta

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Éric Dacosta. Je suis de nature simple contrairement à ce qui voit dans le petit écran. J’aime la distraction, j’adore la musique. Je travaille dans l’agroalimentaire dans une grande entreprise de la place.

Avez-vous fait des études supérieures ?

Je suis actuellement une formation de licence en transport et logistique qui est d’ailleurs en cours.

Comment êtes-vous arrivé dans le milieu du cinéma ?

J’ai eu à faire des ateliers de courte durée dans le théâtre. Disons que je suis plutôt autodidacte. Avant d'intégrer Evenprod, j'ai d'abord joué dans la deuxième saison de la série "Impasse" qui était diffusée exclusivement sur YouTube. J'ai toujours nourri l'ambition d'embrasser le métier d'acteur, et je peux dire que quand j'ai été sélectionné par Evenprod pour le casting de "Infidèles" ça m'a fait chaud au cœur.

Quelle est votre situation matrimoniale ?

(Hésitations) je suis marié et sans enfant pour le moment.

Comment vivez-vous votre notoriété ?

Je la vis tranquillement. Je la prends surtout avec philosophie. Dans la rue, les gens ont l'impression de me connaître parce qu'ils suivent mes performances à la télé. Pour jouer le rôle d'Antoine par exemple, il a fallu que j'emprunte un caractère qui contraste avec ma vraie nature. C'est un personnage certes autoritaire, peut-être trop protecteur, très strict et quand il s'agit de la religion etc. mais aussi avec beaucoup de qualités comme la solidarité, la compassion. Vous l'aurez constaté, dans la vraie vie je ne hausse le ton que très rarement. Je reste quand même ouvert et j’essaie de garder la sérénité malgré les nombreuses critiques aussi bien négatives que positives, car il y en a qui apprécient vraiment le rôle.

Quel message pour quelqu’un qui veut se lancer dans le monde du cinéma ?

S’il est jeune qu’il se concentre sur ses études. L’art ne nourrit pas son homme. L’acteur ne vit pas encore pleinement de son métier. Qu’il se cherche d’abord un métier, ensuite essayer d’en faire une passion. Peut-être qu’avec le temps, nous arriverons à un niveau où l’art fera vraiment nourrir son homme.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn