Fatima Sène actrice dans la série "Dérapages" : « ça n'a pas été facile d'entrer dans la peau de Raïssa »

Très loin de la femme ambitieuse et prête à tout pour arriver à ses fins dans la série "Dérapages" produite par Buzz Studios, Fatima Sène qui interprète le rôle de « Raïssa », est une femme réservée, timide et même très pudique. Sa performance d'actrice est à la hauteur de son talent. Pour se fondre dans la peau de "Raïssa", une sérieuse antagoniste pour "Aby", l'héroïne de ladite fiction, Fatima a dû puiser profondément dans ses ressources. Entretien express !

Fatima-Sène-alias-Raissa

Qui est Fatima Sène ?

Je m’appelle Fatima Sène. Je suis célibataire et sans enfant. Je suis originaire de la région de Thiès. Grande passionnée de la mode, je suis également actrice de cinéma.

Avez-vous fait des études ?

Oui. J’ai fait des études en communication. J’ai également fait une formation en stylisme. J’aime aussi tout ce qui touche à la décoration, au design, c’est-à-dire tout ce qui est beau.

Envisagez-vous une carrière d’actrice ? vous-vous êtes fait connaître du public sénégalais grâce à ce talent.

A part le stylisme, je n’ai pas d’autre occupation. Je suis une passionnée de stylisme et j’ai décidé d’en faire mon métier et jusqu’ici je m’y plais très bien. (Rires)

Le métier d'actrice est une belle opportunité qui s'est présentée à moi et je me suis dit pourquoi ne pas essayer.

Comment êtes-vous arrivée dans le milieu du cinéma ?

Par pur hasard. Je ne l’ai jamais intégré dans mes projets. Je suis de nature très pudique, casanière surtout. Naturellement je suis quelqu’un de très réservée. J’ai quand même fait quelques apparitions dans des publicités donc, je ne me suis pas trop perdue. Une amie m’a donc conviée à participer à un casting. Au départ, je ne voulais pas, elle a quand même insisté. J’y suis allée et c’est un an après que j’ai été contactée pour le rôle de « Raïssa » dans la série Dérapages.

Quelle différence entre Fatima Sène et Raïssa ?

(Rires). La différence est énorme. Raïssa est plutôt de nature va-t’en guerre, audacieuse. Contrairement à Fatima. Je vais vous faire une confidence : j’ai éprouvé beaucoup de difficultés à entrer dans la peau du personnage de Raïssa. J’ai appris à gérer le stress, je passais beaucoup de temps à apprendre mes textes. Avec le soutien de toute l’équipe et avec le temps, j’ai appris à vraiment cerner et épouser clairement le personnage.

"Une fois mariée, la décision d'être actrice ne m'appartiendra plus"

Quelles sont les scènes qui vous ont le plus marquée dans la série Dérapages ?

Sans hésiter je dirai la scène où j’étais avec Aby au restaurant. Et par-dessus tout, quand je frappais Bachir. (Rires).

Pensez-vous que le métier d’acteur de cinéma nourrit vraiment son homme ?

Ça dépend. Sans vouloir vexer qui que ce soit, je dirai qu’un artiste sollicité et qui a plusieurs contrats ne se plaindrait pas. Contrairement à un artiste qui n’est pas très sollicité et qui en parallèle n’a pas une activité génératrice de revenus.

Envisagez-vous une carrière dans le cinéma ?

Pour l’instant je suis toujours célibataire, je peux encore continuer à jouer. Après, si je me marie, je ne peux pas trop me prononcer là-dessus car à ce moment, la décision ne m’appartiendra plus entièrement.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn