Bébés calcinés : Coumba Gawlo élève la voix pour sa ville natale

La chanteuse à la voix d’or Coumba Gawlo s’est jointe à la vague de consternations suite au décès de 11 nouveau-nés à l’hôpital de Tivaouane.

Coumba Gawlo Seck

En déplacement hors du pays, la diva a compati à la douleur des familles des victimes. Coumba Gawlo s’associe également à la prière de la population de sa ville natale.

« Avec tristesse et émotion, j’ai appris, depuis l’étranger, la tragique disparition des nouveau-nés à Tivaouane, à l’hôpital Mame Abdoul Aziz Sy. Avec solennité, je me joins à leurs familles, ainsi qu’à toute la population de Tivaouane, ma ville natale, et du Sénégal, pour prier et partager leur peine. Qu’Allah les accueille en son paradis céleste ». lit-on dans un message posté sur les réseaux sociaux.

Crie de cœur

La tragédie survenue à l’hôpital Abdou Aziz de Tivaouane est le centre des débats depuis hier. La mort de ces 11 nouveau-nés dont 8 garçons et 3 filles selon le rapport du ministère de la Santé a soulevé l’ire des sénégalais qui pour la énième fois assistent à une défaillance de notre système sanitaire.

ADVERTISEMENT

Au mois de février, la mort de Astou Sokhna, une femme enceinte décédée dans des conditions terribles à l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye de Louga, avait suscité l’indignation des populations. La qualité du service dans les hôpitaux publics était décriée par les sénégalais qui s’offusquaient du manque de professionnalisme et d’humanisme qu’on dénote dans certains hôpitaux.

Trois mois plus tard, cette tragédie survient dans la ville sainte de Tivaouane. Le service néonatalogie de l’hôpital Abdou Aziz Sy a pris feu occasionnant la mort de 11 nouveau-nés.

Malgré le limogeage du ministre de la Santé et de l’Action social, les sénégalais continuent de s’indigner et exigent que des mesures soient prises afin que plus jamais cette situation ne se reproduise !

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT