Que devient Diam’s, l’ex-rappeuse convertie à l'Islam ?

L'ancienne rappeuse s'est confiée au Parisien sur sa nouvelle vie.

Diam's

Une carrière couronnée de succès… Au début des années 2000, Diam's a vu ces albums être certifiés de disque d'or et disque de diamant. Si l'ancienne rappeuse avait énormément de succès, c'est au début des années 2010, après sa conversion à l'Islam, qu'elle a mis un terme à sa carrière.

En octobre 2017, dans les colonnes du Journal du Dimanche, elle avait assuré : "Ce que j'ai gagné par le passé me permet de vivre aisément." Interrogée sur ce qui lui permettait de vivre aujourd'hui, l'ex-star de la musique a révélé au Parisien vivre toujours de ce qu'elle avait gagné à l'époque. "Ma mère qui travaillait dans une maison de disques a bien géré les choses pour moi. Je n'étais pas dans le besoin", a-t-elle déclaré. En 2007, à l'âge de 26 ans, Diam's avait intégré le palmarès des 10 personnes les plus riches de France, grâce à sa fortune, estimée alors à 2,66 millions d'euros.

Aujourd'hui, Diam's prend plaisir à aider les autres, et notamment un orphelinat au Mali, grâce à sa fondation Big Up. Pour le Parisien, elle a expliqué : "On subvient aux besoins de ce lieu depuis dix ans. On a financé le terrain au départ et le bâtiment a été financé par la ville de Fresnes. On a permis aussi le forage de deux puits sur place. On mène également des actions plus ponctuelles comme distribuer des paniers repas pendant le ramadan au Niger au Maroc, à Mayotte. On a aussi acheté un générateur électrique pour un hôpital qui accueille des enfants handicapés aux Comores."

Si elle ne chante plus, ses enfants savent qu'elle a été artiste. Évoquant sa fille, l'ancienne rappeuse a révélé : " Quand on était encore en France, elle voyait des gens qui m'arrêtaient dans la rue, qui pleuraient en me voyant. Elle se demandait pourquoi. Quand elle a été plus grande, je lui ai expliqué : 'Maman était chanteuse, elle faisait du rap, elle était très connue.' "

ADVERTISEMENT

Comment l'Islam est arrivé dans la vie de Diam's

Au cours de cette interview, l'ancienne rappeuse a révélé que l'Islam était arrivé presque par hasard dans sa vie. "Je me sentais musulmane, mais pas par conviction. J'étais entourée de copains musulmans, je faisais le ramadan avec eux, je ne mangeais pas de cochon. Mais, dans ma famille, j'avais été baptisée, communies, confirmée", a-t-elle confié.

Évoquant son déclic, Diam's a ajouté : "Tout commence après un dîner avec Vitaa et une autre copine qui nous dit : 'Je vous laisse, je vais prier.' J'ai eu envie de la suivre, je me suis prosternée, et ça m'a fait du bien. J'ai eu l'impression de parler à Dieu, ça a été très fort, immédiat. À partir de là, je voulais lui parler tout le temps."

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Poursuites judiciaires sur les fonds Covid : pourquoi ça coince

Poursuites judiciaires sur les fonds Covid : pourquoi ça coince

Réforme du système judiciaire : le chef de l’Etat appelle à un débat serein

Réforme du système judiciaire : le chef de l’Etat appelle à un débat serein

Journée internationale des casques bleus : trois militaires sénégalais honorés

Journée internationale des casques bleus : trois militaires sénégalais honorés

Saudi Pro League : Edouard Mendy termine la saison avec le plus de clean-sheets

Saudi Pro League : Edouard Mendy termine la saison avec le plus de clean-sheets

Culture : joie d'une mère dont le fils est nommé le plus jeune artiste au monde

Culture : joie d'une mère dont le fils est nommé le plus jeune artiste au monde

Santé : comprendre les troubles du comportement alimentaire (TCA) !

Santé : comprendre les troubles du comportement alimentaire (TCA) !

Saint-Louis : Mansour Faye dénonce deux policiers ''corrompus'' par sa fille !

Saint-Louis : Mansour Faye dénonce deux policiers ''corrompus'' par sa fille !

Mbour : il prend 6 mois ferme pour une ''diarrhée aiguë''

Mbour : il prend 6 mois ferme pour une ''diarrhée aiguë''

Goûters pour enfants à l'école : des bombes caloriques dans le cartable

Goûters pour enfants à l'école : des bombes caloriques dans le cartable

ADVERTISEMENT