La croustillante anecdote sur la naissance du professeur Moussa Seydi

Le père de l'infectiologue Moussa Seydi aurait-il des talents divinatoires ?

Prof Moussa Seydi pose devant l'Hôpital de FANN où il dirige le département des maladies infectieuses

.

A sa naissance, son père avait remis à sa mère une blouse blanche, en prédisant qu'il sera médecin. Le Professeur Moussa Seydi était-il prédestiné à devenir médecin ? Son histoire avec la médecine a commencé dès sa naissance. "Lorsque je suis né, mon père avait donné à ma mère une blouse blanche, en prédisant que je serai médecin", a-t-il confié dans un entretien avec Les Echos.

"Après avoir remis la blouse blanche à ma mère, il lui a demandé de la garder parce que j’en aurai besoin lorsque je démarrerai mes études médicales", révèle le chef du Service des maladies infectieuses de l’hôpital de Fann. "C’est cette blouse blanche que j’ai portée lorsque j’ai commencé mes premiers pas dans ce métier", se souvient-il, avant de revenir sur son parcours scolaire et universitaire.

"C’est à l’Ucad que j’ai obtenu mon doctorat d’Etat en médecine, mon certificat d’étude spécial en maladies infectieuses et tropicales, mon certificat d’étude spécial en parasitologie, mon certificat Labori biologie, etc. C’est pour vous dire que je suis un produit de l’école sénégalaise et j’en suis fier", ajoute le Pr Moussa Seydi.

ADVERTISEMENT

"J’ai passé une bonne partie de mes vacances dans les structures de santé". Outre l’université de Dakar, il révèle avoir fait "quelques formations complémentaires" dans les pays du Nord d’où il est revenu avec des diplômes en rapport avec le paludisme, l’infection à Vih et les infections sexuellement transmissibles. Selon Pr Seydi, le travail personnel est essentiel à celui qui veut réussir, quel que soit l’endroit de sa formation.

"C’est convaincu de cela que j’ai passé une bonne partie de mes vacances dans les structures de santé. Aller au-delà de la formation de base n’est aisé que pour ceux qui ont la passion de ce qu’ils font. Pour vous aider à avoir la passion de ce que vous faites, il faut fréquenter et travailler avec des personnes passionnées, car c’est celui qui peut ressentir la passion qui peut l’inspirer.

Je suis passionné par mon travail et lorsque quelqu’un est passionné par son travail, il ne peut pas être apeuré par les condamnations, les calomnies, les complots et pièges, les tentatives d’isolement, de musellement, d’effacement", explique la figure de proue de la lutte contre le Covid-19.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT