A320neo : un avion présidentiel à 59 milliards FCFA

L’avion de commandement présidentiel de Macky Sall coûte cher.

Airbus A320neo

Le porte parole du gouvernement, Oumar Guèye, a invoqué le secret défense pour ne pas communiquer le montant de l'acquisition d'un Airbus A320neo, évoquant des raisons de sécurité. Même dans l’industrie aéronautique, le prix est l’un des secrets les mieux gardés. Ce genre d’informations est réservé à quelques initiés au sein des comités exécutifs des avionneurs. Un A320neo ressort à 49,2 millions de dollars (26 milliards 371 millions 200 mille Fcfa), contre 110.6 millions de dollars, soit plus de 59 milliards Fcfa, au catalogue. En gros, il faut diviser le prix publié par deux pour avoir une idée du prix réel.

L’avion A320 est un avion très économe mais très dangereux. En cause ? A320neo présenterait des faiblesses liées à la position du centre de gravité lors de phases critiques, notamment à l'occasion de remises de gaz brutales. Le centre de gravité de l'appareil qui est l'objet d'un déséquilibre nécessitant d'être corrigé en allégeant le poids à l'arrière de la carlingue. C’est pourquoi la compagnie privée allemande Lufthansa a décidé de ne plus vendre la dernière rangée de sièges. Idem pour la compagnie British Airways a décidé d'interdire aux passagers de s'installer sur la dernière rangée de sièges des A320neo d'Airbus.

"L'analyse et les tests en laboratoire du comportement des commandes de vol de l'Airbus A320neo ont révélé une efficacité réduite de la protection contre l'angle d'attaque lorsque l'avion est réglé dans certaines configurations de vol et en combinaison avec des manœuvres spécifiques", détaille l'AESA dans son document publié le 31 juillet. Parmi ces manœuvres, le redressement rapide de l'appareil à la suite d'un atterrissage raté.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn