Avancées dans l'affaire de la GP arrêtée au Maroc pour trafic de drogue

Nouvelles arrestations dans l’affaire de la GP Fatou Kiné Ndiaye, une autre étudiante surnommée « mère beignet » au cœur de la mafia.

Colis GP

L’Ocrtis a mis la main sur quatre suspects en lien avec Massoukha Mbengue qui avait remis de la drogue à Fatou Kiné Ndiaye, rapporte Libération. Arrêté à Agadir, Massoukha avait mis 400 grammes de haschich dans la boite à chaussures remise à Fatou Kiné Ndiaye. L’étudiante K. Ndaw, au cœur de ce vaste réseau a été aussi arrêtée. Surnommée « mère beignet, elle a été interpellée à Ouakam avec 500 grammes de haschich. M. Sabaly étudiant en mécanique a été cueilli à Saly Niakh-Niakhal. Il va balancer le nom de M. Diong à qui il devait remettre la drogue. Ce dernier a été intercepté aux Almadies.

« Beignet désignait la drogue »

En exploitant le téléphone de Sabaly, les enquêteurs ont découvert que le mis en cause envoyait des photos des colis de la drogue qui devaient le Maroc à un numéro enregistré au nom de l’étudiante « mère beignet ». Beignet désignait la drogue que l’étudiante K. Ndaw était chargée d’écouler sur le marché sénégalais avec son complice M. Ndoye. L’étudiante qui loge à Ouakam est le cerveau de la mafia. Lors d’une perquisition chez elle, les policiers ont découvert 500 grammes de haschich

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn