Boubacar Sèye a été envoyé en prison, suite à son face à face avec le doyen des juges. Le président d’Horizon sans frontières a été entendu et inculpé pour diffusion de fausse nouvelle, après ses propos sur un financement de l’UE pour lutter contre l’émigration clandestine qui aurait été géré de façon nébuleuse par les autorités sénégalaises.

Une infraction prévue par l’article 255 du code pénale, dans son article 139 du code de procédure pénale qui prévoit que le mandat de dépôt est obligatoire dans ce cas de figure. Boubacar va donc passer le reste de la journée en prison.