Tamba : les commerçants impactés du chemin de fer dénoncent une injustice

Le mois de janvier à Tambacounda annonce l'arrivée d'un train tant attendu. Mais cette nouvelle n'apporte pas le réconfort espéré à tous. Au contraire, un sentiment d'injustice et de précarité grandit au sein du Collectif des locataires des chemins de fer et des impactés, rapporte Le Quotidien. Ledit groupe exhorte les autorités à se pencher sur leur situation afin d'éviter un drame social imminent.

trains-senegal-grands-rails-fer-une

Les commerçants évacués de la zone ferroviaire de Tambacounda réclament un relogement rapide de la part de la Société nationale, les chemins de fer du Sénégal (CFS) et des autorités. À en croire le journal Le Quotidien, les acteurs impliqués se considèrent comme ayant été abusés par les responsables des CFS.

Certains commerçants, implantés dans la zone de la gare, ont vu leurs étals démolis, tandis que d'autres déclarent être victimes d'escroqueries et de manœuvres frauduleuses depuis plusieurs années. Ainsi, ils se sont unis en collectif pour mieux défendre leurs droits, comptant aujourd'hui plus de cinquante personnes.

Chérif Ndiaye, leur porte-parole, a souligné : « Nous occupons ces lieux depuis 1999, avec des documents délivrés par les responsables de la SNCF de l'époque, ne mentionnant à aucun moment une occupation temporaire. Nous avons régulièrement payé un loyer trimestriel, supervisé par un agent envoyé depuis la direction de Thiès. Initialement fixé à 144 francs le m² jusqu'en 1998, ce montant a été modifié à 250 francs le m² ».

Malgré cela, ils ont été sommés de quitter les lieux pour la construction d'un terminal à conteneurs, provoquant la destruction rapide des commerces, mettant des familles entières au chômage et mettant en péril de nombreux emplois locaux.

D'un autre côté, d'autres occupants ont reçu des notifications d'augmentation du loyer. Pape Guèye, l'un des impactés, exprime sa colère face à cette hausse soudaine à 2500 francs le m² cette année, déplorant le manque de dialogue et de concertation préalable avec les responsables.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT