Ce qu'a dit Sonko au juge lors de son audition

Révélations sur un face-à-face détonant.

Ousmane Sonko placé sous controle judiciaire

Libération a eu accès au compte rendu de l’audition d’Ousmane Sonko par le Doyen des juges dans l’affaire « Sweet Beauté ». Révélations sur un face-à-face détonant.

Dès la lecture des incriminations par le magistrat instructeur, le leader de Pastef a déclenché les hostilités. « Je ne fais pas confiance en la justice et je ne vous fais pas confiance. La justice protège des gens épinglés par les rapports des corps de contrôle. Des gens qui ont détourné », a-t-il dit au juge, qui est resté « zen ». Sonko poursuit, dans une ambiance lourde. « Je suis victime d’un odieux complot », a-t-il martelé, citant des noms. Aussitôt après sa complainte, le juge lui indique qu’il est placé sous contrôle judiciaire assortie de trois conditions : interdiction de sortie du territoire sans autorisation, obligation de se rendre dans le bureau du juge chaque mois et interdiction de s’exprimer publiquement sur l’affaire Sweet Beauté. Sur ce dernier point, Ousmane Sonko reste catégorique. « C’est un dossier politique et si on m’accuse publiquement ou qu’on évoque certains éléments, je serai obligé de répondre », a-t-il prévenu.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn