La guerre à laquelle se livrent l’ancien directeur de Dakar Dem Dikk (DDD), Me Moussa Diop et son successeur Oumar Boun Khatab Diop est loin d’être terminée. Selon des informations de «L’As», ce dernier a décidé de saisir la justice pour contraindre Me Moussa Diop à restituer les indemnités qu’il a déjà reçues et faire annuler la dette de 90 millions Fcfa que réclame le président d’Alternative générationnelle (Ag/Jotna).

Me Moussa Diop ne disposant pas d’un contrat de travail à DDD correspondant à un emploi effectif, cumulativement avec ses fonctions de Directeur général, il ne pouvait pas invoquer la rupture d’un quelconque lien contractuel pour bénéficier de droits légaux 28,064 millions Fcfa encore moins d’une indemnité de départ de 120 millions Fcfa, précise-t-on. Déjà, Me Diop a reçu 30 millions Fcfa sur les indemnités départ. Nos interlocuteurs ajoutent que la rémunération et les avantages des Directeurs généraux ne prévoient aucune indemnité de fin de mission. Ainsi sur «la base de l’illégalité présumée de la perception de ces sommes, qui ne repose sur aucun fondement juridique, Dakar Dem Dikk a suspendu tout paiement et va utiliser toutes les voies de droit appropriées pour obtenir le remboursement intégral des montants que Moussa Diop a indûment perçus. DDD, par l’intermédiaire de ses avocats, a saisi le juge pour cette prétendue dette qui n’est ni certaine, ni exigible», nous signale-t-on.

Il nous revient que Oumar Boun Khatab Diop remet en cause la résolution du Conseil d’Administration de la société du 03 janvier 2019 octroyant des indemnités de départ à Me Moussa Diop. Il est indiqué dans la résolution qu’il peut être négocié un moratoire, qui ne devra pas excéder un an, à compter de la date de cessation de vos activités. Cette cessation étant intervenue le 15 septembre 2020, la mise en demeure de Me Diop «est pour le moins, hâtive» aux yeux de nos interlocuteurs. A en croire nos sources, «avant détection de l’irrégularité de la perception des droits légaux et des indemnités de départ, Dakar Dem Dikk lui a déjà alloué 28,064 millions Fcfa nets, au titre des droits légaux, et 30 millions Fcfa sur les indemnités départ».

C’est par la suite que le nouveau directeur s’est rendu compte de l’illégalité présumée de la perception de ces sommes. Alors, il a décidé de suspendre le paiement du reliquat des 90 millions Fcfa que réclame Me Diop. La société compte poursuivre en justice l’ancien directeur général afin qu’il rembourse l’argent qu’il a encaissé. Pour rappel le tribunal a autorisé mardi Me Moussa Diop d’effectuer des saisies sur les comptes de DDD jusqu’à hauteur de 90 millions Fcfa, somme que lui doit la société. Les avocats de DDD ont saisi le juge pour contester la dette.