Guy Marius réhabilité: “je suis un fonctionnaire du peuple sénégalais et pas celui d’un président”

L'activiste Guy Marius Sagna a été réintégré dans le corps des fonctionnaires depuis trois mois déjà, seulement, il n'en a jamais été notifié.

Guy-Marius-Sagna

Après quatre années de sanction pour ses dénonciations répétées de la gestion de certaines structures sanitaires, Guy Marius Sagna a été réhabilité, depuis le 29 mars 2021, par le ministre de la santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr. Mais l’activiste n'en a été informé que trois (03) mois plus tard par la rue dakaroise.

Guy Marius Sagna veux être clair: "je suis un fonctionnaire du peuple sénégalais et et pas celui d’un président de la république". Nous publions in-extenso sa réaction :

“Il a fallu 04 années pour que Abdoulaye Diouf Sarr ministre de la santé me réhabilite en m’affectant le 29 mars 2021 et 03 mois pour que j’en sois informé par la rue dakaroise. Que cela me soit fait me laisse de marbre. Mais le drame c’est que c’est ainsi que les problèmes de santé, d’éducation, de sécurité, d’emploi…des sénégalais sont pris en charge. Par exemple, il a fallu 10 ans pour réfectionner la maternité de l’hôpital Dantec et cela fait 15 ans il me semble que la structure de santé de Jaxaay n’a pas ouvert ses portes. Et cela ne peut nous laisser de marbre.

En 2014, le ministre de la santé et de l’action sociale – Éva Marie Coll Seck – me sanctionne en m’affectant 3 fois en 02 mois. Et finalement en m’affectant dans un bâtiment infect et dangereux.

Mon crime, avoir dit que:

– l’argent de l’hôpital régional de Sédhiou n’avait pas été versé dans le compte de l’hôpital pendant 10 jours

– le carburant de l’hôpital était détourné

– l’hôpital a recruté la fille du président du conseil régional de Sedhiou comme matrone alors que dans un hôpital ne doit travailler que du personnel qualifié

– les membres du conseil d’administration de l’hôpital voulaient l’augmentation de leurs indemnités de session dans une des 03 régions les plus pauvres du Sénégal

– la seule boutique de l’hôpital appartenait au secrétaire général régional du SUTSAS qui était alimenté en électricité par l’hôpital régional – même quand le groupe électrogène de l’hôpital s’allumait – et gratuitement

– les hôpitaux du Sénégal avaient la même maladie que celle de l’hôpital régional de Sedhiou : gestion antidémocratique, réforme hospitalière de 1998…

Depuis plusieurs années, j’ai écrit et dit que je refusais de travailler dans un bâtiment menaçant de ruine, à la fenêtre duquel les voisins versent leurs eaux de leurs fosses et où il faut demander aux habitants voisins quand j’ai envie d’uriner…

Enfin l’État néocolonial du président Macky Sall corrige après 04 ans une injustice.

Voilà aussi pourquoi j’ai appelé il y a quelques jours le gynécologue de Matam Mamadou Demba Ndour pour lui exprimer toute ma solidarité face aux représailles dont il est victime pour avoir tout simplement dénoncé le système de santé du Sénégal.

Il est vrai que celles et ceux qui prennent les très mauvaises décisions politiques sont les premiers responsables de la situation de la santé et de l’action sociale et des autres secteurs. Mais que font les fonctionnaires ? Doivent-ils se taire et ne rien faire? Hommage aux fonctionnaires qui se battent pour le peuple sénégalais !

Cette affectation me permettra de mieux regarder de l’intérieur le système néocolonial de santé et d’action sociale du Sénégal.

J’ai été sanctionné pour avoir défendu le peuple. Ils viennent de me réhabiliter. Mais je veux être clair: je suis un fonctionnaire du peuple sénégalais et et pas celui d’un président de la république. Chez nous, la patrie sera toujours avant la partie et la fratrie et quoique cela puisse nous coûter.

Non à la 3e candidature illégale et illégitime !

Non au néocolonialisme !

LUTTONS !

REFUSONS !

RÉSISTONS !

ORGANIZE, DON’T AGONIZE!

GMS”

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn