Afrique du Sud : une fuite de gaz fait 17 morts

17 personnes, dont des enfants, sont mortes dans un bidonville près de Johannesburg après une fuite de gaz, selon un nouveau bilan communiqué par les autorités sud-africaines qui pointent du doigt la responsabilité des mineurs clandestins.

Afrique du Sud, une fuite de gaz fait 17 morts

L'incident survenu mercredi soir a laissé les habitants de Boksburg dans le désarroi, onze personnes restent hospitalisées dans un état inquiétant. Jeudi, les policiers ont retrouvé de grandes bouteilles de gaz que les mineurs clandestins utiliseraient pour séparer l'or des autres minerais, lors d'un processus qui nécessite l'utilisation de produits chimiques extrêmement dangereux comme le gaz. La police scientifique a démantelé plusieurs ateliers qui faisaient office d'usine.

Rongée par un chômage endémique, l'Afrique du Sud compte des milliers de mineurs illégaux qui descendent généralement la nuit dans les mines abandonnées et tentent d'en tirer quelques métaux précieux souvent au péril de leur vie. Le président Cyril Ramaphosa, dans un communiqué a exprimé sa profonde tristesse et appelé les enquêteurs à faire toute la lumière sur les causes de l'accident.

Boksburg, une banlieue de classe moyenne de Johannesburg, a été frappée le mois dernier par un tremblement de terre de magnitude 5, sans doute provoqué par les gruyères de tunnels et de puits liés à l'activité minière de la région. C'est également à Boksburg qu'un camion-citerne de gaz avait explosé la veille de Noël, tuant 41 personnes.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT