Attaque meurtrière dans une église catholique à Istanbul : deux suspects arrêtés

L’organisation Etat islamique a revendiqué l’attaque qui a fait un mort, alors que, selon les autorités turques, l’assaut semblait viser une personne en particulier plutôt que cette église.

Attaque meurtrière dans une église catholique à Istanbul

Deux assaillants masqués ont ouvert le feu, dimanche 28 janvier, dans une église italienne à Istanbul, et fait un mort. Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué l’attaque, via le réseau social Telegram. Les autorités turques avaient auparavant estimé que celle-ci semblait viser une personne en particulier plutôt que l’église Santa Maria, située dans le quartier Sariyer sur la rive européenne d’Istanbul.

Les deux assaillants ont été arrêtés alors qu’ils tentaient de fuir, a annoncé dans la soirée le ministre de l’intérieur, Ali Yerlikaya, qui avait « fermement » condamné « cette attaque ignoble ». La victime, qui assistait à la célébration, d’abord identifiée par ses initiales, C. T., s’appelait Tuncer Cihan, a-t-il ajouté.

Sur des images prises par des caméras de sécurité avant l’attaque, on peut voir deux hommes portant des masques noirs et les mains dans les poches. L’un d’eux a des lunettes de soleil. L’attaque est survenue vers 11 h 40, heure locale (9 h 40, heure de Paris).

« Après le second coup de feu, l’arme à feu n’a plus fonctionné, alors les assaillants ont pris la fuite. A ce moment-là, tout le monde était couché sur le sol. Il y avait entre trente-cinq et quarante personnes à l’intérieur », a précisé à la presse le maire de quartier, Sükrü Genç. L’attaque n’a fait aucun blessé, selon le gouverneur d’Istanbul, Davut Gül.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a exprimé ses condoléances. Le pape François a condamné l’attaque et exprimé, de Rome, sa « proximité » avec la communauté de cette église. Le ministre des affaires étrangères italien a également exprimé ses « condoléances » et sa « ferme condamnation ». L’attaque survient plus d’une semaine après une rencontre à Istanbul entre M. Erdogan et la première ministre italienne, Giorgia Meloni.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

ADVERTISEMENT