Burkina : un nouveau coup d'État déjoué, selon les autorités

C'est la quatrième fois en quinze mois que les militaires au pouvoir au Burkina Faso annoncent avoir déjoué une tentative de coup d'Etat.

Le capitaine Ibrahim Traoré, chef de la junte burkinabè, à Ouagadougou, le 15 octobre 2022, lors du 35e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara. © Olympia de Maismont / AFP.

Dans un communiqué du gouvernement paru dans la presse locale d’aujourd’hui, le porte-parole Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo explique que plusieurs militaires en fonction, des civils, des activistes et des militaires radiés avaient projeté de renverser le pouvoir en place le 14 janvier dernier.

Des attaques contre les sièges des comités de veille citoyenne, étaient envisagées. Pour les autorités, elles visent à démobiliser le soutien populaire à la Transition. Le communiqué ajoute que des organisations de la société civile devaient recevoir des financements extérieurs pour prendre part à cette tentative de renversement du capitaine Ibrahim Traoré.

Cependant, les autorités burkinabés rassurent. Selon elles, les services de renseignement et les forces de défense et de sécurité qui ont permis d’interrompre cette énième tentative sont à pied d'œuvre pour éviter tout renversement des institutions actuelles. Des enquêtes sont en cours et des interpellations ont été faites sans plus de détails sur le profil des personnes interrogées.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT