Déclaré mort, le chef d’Al-Qaïda réapparaît le 11 septembre

Le chef d’Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri est apparu dans une vidéo publiée samedi dernier, à l’occasion des 20 ans des attentats du 11 septembre. Une sortie qui a soulevé plusieurs questions sur sa mort présumée.

Ayman al-Zawahiri

Le Site Intelligence Group, basé aux États-Unis, une ONG américaine qui étudie la propagande numérique djihadiste, a tweeté sur l’existence de la vidéo, affirmant que Zawahiri avait fait des commentaires sur des événements survenus après que des spéculations aient été émises pour la première fois qu’il était mort.

« Au milieu des rumeurs sur sa mort, le chef d’Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri est apparu dans une nouvelle vidéo de 60 minutes, cette fois, offrant des preuves qu’il n’est pas mort – faisant référence à des événements après décembre lorsque des rumeurs de sa mort ont fait échos », a tweeté la directrice du SITE, Rita Katz.

La vidéo qui s’intitule « Jérusalem ne sera pas judaïsée » a été diffusée par As Sahab Media, la branche de propagande du groupe terroriste. ​

Zawahiri a mentionné un raid sur une base militaire russe par les Hurras al-Deen alignés sur al-Qaïda en Syrie, qui, selon le groupe, s’est produit le 1er janvier – après que des rumeurs ont commencé à circuler sur sa mort en novembre. Mais rien n’indique que cette vidéo ait été tournée ces derniers jours, ces dernières semaines ou même ces derniers mois, car le dirigeant djihadiste ne fait par exemple aucune référence à la récente prise de pouvoir des talibans en Afghanistan, entrés dans Kaboul le 15 août.

Le chef d'Al-Qaïda, que l'on croyait mort, apparaît dans une vidéo à l'occasion de la commémoration du 11 septembre

Katz a déclaré que bien que Zawahiri ait évoqué le retrait des États-Unis d’Afghanistan, elle a noté qu’il n’avait pas parlé du retour des talibans au pouvoir dans le pays.

« Cependant, Zawahiri ne mentionne pas la victoire des talibans en Afghanistan, et son discours sur la « sortie des États-Unis d’Afghanistan » aurait pu être dit dès février 2020 lors de l’accord de Doha », a-t-elle déclaré, faisant référence à l’accord conclu l’année dernière pour mettre fin à la guerre en Afghanistan. « Ainsi, il pourrait toujours être mort, mais si c’était le cas, il l’aurait été à un moment donné en janvier 2021 ou après. ».

Mais elle a dit qu’on ne sait pas si Zawahiri est mort ou toujours vivant parce que « les agences de renseignement n’ont, pour l’instant, donné aucune preuve solide que Zawahiri est mort, laissant la question de son statut actuel en suspens ».

Le chef d'Al-Qaïda, que l'on croyait mort, apparaît dans une vidéo à l'occasion de la commémoration du 11 septembre

Elle a également déclaré qu’al-Qaïda considérait l’anniversaire de l’attaque terroriste la plus meurtrière sur le sol américain comme un événement « positif ».

« Aussi tragique que cela puisse paraître, cet anniversaire du 11 septembre est particulièrement positif pour al-Qaïda. Comme l’a écrit un partisan d’AQ, le départ des États-Unis d’Afghanistan est une validation de la vision de Ben Laden et des attentats « bénis » du 11 septembre, et que « l’Afghanistan est le début » », a-t-elle écrit.

Zawahiri est devenu le chef du groupe terroriste après que les Navy SEAL ont tué Oussama ben Laden au Pakistan en 2011.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn