France: pénurie de carburant à cause de la grève des travailleurs de TotalEnergies

Après près de deux semaines de grève, le CGT et TotalEnergies n'ont pas encore trouvé un accord concernant la hausse des salaires des travailleurs. Le mot d'ordre est maintenu par la CGT plongeant la France dans une situation inquiétante.

Pénurie carburant

Malgré les pressions croissantes du gouvernement, la CGT et la direction de TotalEnergies n’avaient toujours pas ouvert les négociations ce lundi sur une hausse des salaires, après près de deux semaines de grève. Cette situation a provoqué des pénuries de carburants dans presque un tiers des stations-service de France.

Le président Emmanuel Macron, en déplacement en Mayenne a appelé ce lundi les directions des groupes pétroliers et les syndicats à « la responsabilité », en soulignant que « le blocage » des dépôts de carburant n’était « pas une façon de négocier ».

De son côté, la première ministre Élisabeth Borne a invité avec insistance les acteurs du conflit « à se mettre autour de la table », lors d’un entretien à la radio RTL.

Évoquant les mesures prises pour améliorer l’approvisionnement des stations-service, la Première ministre a assuré, comme le gouvernement depuis plusieurs jours, que la situation devait « s’améliorer au cours de la semaine ».

Mais l’amélioration peine à se concrétiser : selon un dernier point de situation diffusé par le ministère de la Transition énergétique à 15 h dimanche, près d’un tiers (29,7 %) des stations-service en France manquait d’au moins un carburant (contre 21 % samedi).

TotalEnergies a proposé dimanche d’avancer les négociations salariales prévues en novembre au mois d’octobre, à condition que les raffineries et dépôts actuellement bloqués reprennent le travail. Un « chantage », a répondu le syndicat ce lundi, avant d’annoncer la reconduction du mouvement jusqu’à mardi.

Le patronat a tiré également ce lundi la sonnette d’alarme sur la pénurie des carburants, la Confédération des PME demandant des mesures à l’État pour approvisionner les stations-service, tandis que le Medef appelle les syndicats à « saisir la main tendue » des raffineurs ExxonMobil et TotalEnergies.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Mondial 2022 : la Pologne bat l’Arabie Saoudite [2-0], Lewandowski se libère

Mondial 2022 : la Pologne bat l’Arabie Saoudite [2-0], Lewandowski se libère

Qatar 2022 : les Bleus visent les 8es, Messi au pied du mur !

Qatar 2022 : les Bleus visent les 8es, Messi au pied du mur !

Sénégal vs Equateur : même blessé, Enner Valencia veut jouer

Sénégal vs Equateur : même blessé, Enner Valencia veut jouer

Amdy Mignon victime d'arnaque

Amdy "Mignon" victime d'arnaque

Sénégal : 1160 agents fictifs ont perçu indûment 5 milliards FCFA

Sénégal : 1160 agents fictifs ont perçu indûment 5 milliards FCFA

Niveau d'industrialisation : le Sénégal progresse de cinq places

Niveau d'industrialisation : le Sénégal progresse de cinq places

Faux passeports diplomatiques : un an ferme pour les gendarmes

Faux passeports diplomatiques : un an ferme pour les gendarmes

Sanctions contre le Mali, la Guinée et le Burkina : la Cedeao rétropédale

Sanctions contre le Mali, la Guinée et le Burkina : la Cedeao rétropédale

Tanière : Iliman Ndiaye réussit son baptême de feu

Tanière : Iliman Ndiaye réussit son baptême de feu