La grosse inquiétude de l'OMS face à la hausse des maladies respiratoires en Chine

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'inquiète de la hausse de nombreux cas de maladies respiratoires en Chine et demande aux autorités chinoises des informations plus détaillées sur le sujet, tout en faisant appel à la population pour plus de protection.

personnes mortes du covid

Depuis plus de quatre ans ,l'OMS ne cesse d'intervenir sur la situation de la Chine. Et ce depuis l'apparition en Chine d'une mystérieuse "pneumonie virale", qui allait être à l'origine de la pandémie de Covid-19. L'OMS avait été critiquée pour son manque supposé de réactivité à donner l'alerte.

"Une demande officielle à la Chine pour obtenir des informations détaillées sur une augmentation des maladies respiratoires et des foyers de pneumonie signalés chez les enfants", a indiqué mercredi l'organisation dans un communiqué. Dans ce même communiqué, l'OMS a recommandé à la population de respecter les mesures visant à réduire le risque de maladie respiratoire .

Port du masque

Le port de masque a déjà été préconisé lors de l'apparition de la pandémie du Covid19 et durant les épidémies en général, celles-ci comprennent la vaccination, la distanciation avec les malades, l'isolement en cas de symptômes, des tests et soins en cas de nécessité ainsi que le port du masque.

Les autorités chinoises ont fait face à la presse le 13 novembre dernier, ils ont attribué cette augmentation des maladies respiratoires à l'abandon des restrictions sanitaires anti-Covid et à la circulation d'agents pathogènes connus. Ainsi une nécessité d'améliorer la surveillance des maladies dans les établissements de santé a été souligné afin de renforcer la capacité du système de santé et à prendre en charge les patients, précise l'OMS.

ADVERTISEMENT

Le manque de transparence

Une maman âgée de 42 ans venue à l'hôpital avec sa fille toute atteinte d'infection pulmonaire liée à Mycoplasma pneumoniae. "Elle n'a pas beaucoup de symptômes. Mais il est vrai que beaucoup d'enfants de son âge sont touchés en ce moment", explique-t-elle à l'AFP. "C'est normal qu'il y ait plus de cas de maladies respiratoires. C'est dû à la saison."

L'organisation Mondiale de la Santé avait reproché aux autorités chinoises leur manque de transparence lors de l'enquête sur les origines de la pandémie de Covid-19, dont les premiers cas avaient été repérés en Chine fin 2019. Cette enquête n'a toujours pas abouti à une conclusion définitive.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT