ADVERTISEMENT

Les trois soldates libérées du Mali sont arrivées à Abidjan

Après 54 jours de détention, le gouvernement malien a décidé de libérer 3 des 49 soldats ivoiriens détenus et ce sont des femmes. Elles sont rentrées à Abidjan le 3 septembre.

Accueil des 3 soldates libérées

C'est dans un communiqué du gouvernement malien, par le biais de Samba Sissoko, le procureur de la République, que l'on a appris la libération de ces soldates. Elles répondent au nom de Bakayoko Awa, Bamba Sita et Bledou Kangah.

ADVERTISEMENT

Le juge d'instruction en charge de la procédure a, sur avis favorable du parquet, accédé le 31 août 2022 aux demandes de remise en liberté formulées par trois des inculpés, les nommés Bakayoko Awa, Bamba Sita et Bledou Kangah et a ordonné mainlevée des mandats de dépôt décernés contre elles ».

Il a aussi ajouté que dans le respect des droits de la défense, les investigations continuent. Rappelons que cette libération fait suite à l'interpellation de 49 soldats ivoiriens à Bamako (Mali), le 10 juillet, par les autorités maliennes qui disent les considérer comme des mercenaires. Ils ont été par la suite, inculpés pour Atteinte à la sûreté extérieure du Mali; et placés sous mandat de dépôt.

Arrivée des 3 soldates à Abidjan

C'est arrivé à bord d’un vol spécial sur le Grumman présidentiel 4 en provenance de Lomé, que les 3 femmes du groupe ont reçu un accueil chaleureux et émouvant de la part de leur famille et camarades de promotion.

Elles étaient accompagnées du ministre-directeur de cabinet du président de la République, Fidèle Sarassoro et du Chef d'état-major général des armées (CEMAG), le général Lassina Doumbia. Fidèle Sarassoro a fait le point de la médiation pour la libération de ces premiers soldats et n'a pas manqué de saluer le président togolais, Faure Gnassingbé pour son implication qui a abouti à ce résultat.

Il continue pour dire que : « Bien évidemment, nous sommes en attentes des 46 autres soldats. Le Président Faure Gnassingbé nous a assuré qu’il continuera en étroite collaboration avec le président Alassane Ouattara, poursuivre ses actions en vue de la libération très prochaine des 46 autres ».

En ce qui concerne le chef d'état-major général des armées, le Général Lassina Doumbia, il a promis que les négociations se poursuivront pour la libération des 46 autres soldats afin de restaurer la confiance entre les deux pays. Il se peut que de nouvelles questions soient apparues au cours de la résolution de ce litige.

La ministre d’État, Ministre des Affaires Etrangères, de l'Intégration Africaine et de la Diaspora, Kandia Camara, a également salué la médiation du président togolais dans la résolution de cette crise. Les soldates, quant à elles, après avoir foulé le sol ivoirien, ont exprimé leur joie de retrouver leur terre natale plaidant pour le retour prochain de leurs camarades encore en détention.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Voici pourquoi nous détestons travailler le lundi matin

Voici pourquoi nous détestons travailler le lundi matin

Dix inventions de l'Égypte ancienne encore utilisées toujours

Dix inventions de l'Égypte ancienne encore utilisées toujours

Port de Ndayane : les travaux physiques démarrent ce mois-ci

Port de Ndayane : les travaux physiques démarrent ce mois-ci

Le Sénégal 'à nouveau' champion d'Afrique !

Le Sénégal 'à nouveau' champion d'Afrique !

CHAN 2022 : le onze du Sénégal pour affronter l'Algérie

CHAN 2022 : le onze du Sénégal pour affronter l'Algérie

Sexo : ces phrases à ne jamais dire au lit, selon une sexologue

Sexo : ces phrases à ne jamais dire au lit, selon une sexologue

Dieng crache sur Longoria : 'il ne dit pas la vérité'

Dieng crache sur Longoria : 'il ne dit pas la vérité'

Renvoi en chambre criminelle : Sonko fixé le 9 février 2023

Renvoi en chambre criminelle : Sonko fixé le 9 février 2023

Didier Awadi ressuscite le panafricanisme

Didier Awadi ressuscite le panafricanisme

ADVERTISEMENT