L’ONU dans le viseur du Mali !

La justice malienne a été saisie d'une plainte contre des enquêteurs de l'Organisation des Nations unies (ONU). Les allégations portent notamment sur des accusations d'espionnage et d'atteinte à la sûreté extérieure de l'État, en relation avec la publication du rapport du Haut-Commissariat des Nations unies aux Droits de l'Homme. Ce rapport accuse l'armée malienne d'avoir perpétré plus de 500 meurtres à Moura.

Abdoulaye Diop, chef de la diplomatie malienne.

Le procureur de la République du pôle judiciaire spécialisé en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée a été chargé de traiter cette plainte, déposée par la direction générale du contentieux de l'État. L'information a été révélée dans un communiqué publié lundi par le procureur général près la Cour d'appel de Bamako.

Dans ce communiqué, le procureur général près la Cour d'appel de Bamako a informé l’opinion nationale et internationale de la réception de cette plainte par le procureur de la République du Pôle judiciaire spécialisé en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée. La plainte a été déposée contre les membres de la mission spéciale d'établissement des faits du Haut-Commissariat des Nations unies aux Droits de l'Homme.

Ladji Sara, qui occupe actuellement le poste de procureur général par intérim près la Cour d'appel de Bamako, a déclaré que toutes les procédures appropriées seront suivies, conformément aux normes en vigueur. Il a également assuré que le public sera tenu informé de l'évolution de cette affaire.

Pour rappel, le 22 avril 2022, le procureur de la République près du Tribunal militaire de Mopti, le colonel Soumaila Bagayoko, a déclaré qu'une enquête avait été ouverte à la suite d’allégations d'abus présumés contre des civils. Ces incidents auraient eu lieu entre le 23 et le 31 mars 2022 dans la région de Mopti, plus précisément dans la zone de Moura, située à 17 kilomètres au Nord-est de Kouakourou. Les Forces armées maliennes (FAMa) avaient auparavant annoncé avoir éliminé 203 terroristes au cours d'une opération d'envergure menée dans la même zone entre le 23 et le 31 mars 2022, selon un communiqué daté du 1er avril 2022.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

La plus belle fille du Sénégal étudie les Sciences criminelles

La plus belle fille du Sénégal étudie les Sciences criminelles

Aéroports, gares, entreprises...: une panne géante de Microsoft paralyse le monde

Aéroports, gares, entreprises...: une panne géante de Microsoft paralyse le monde

Mame Gor Ngom, nouveau patron de la communication du Gouvernement

Mame Gor Ngom, nouveau patron de la communication du Gouvernement

Direction Générale des Élections: Thiendella Fall viré

Direction Générale des Élections: Thiendella Fall viré

France : un Sénégalais abattu après avoir poignardé un policier

France : un Sénégalais abattu après avoir poignardé un policier

Un nouveau scandale à La Poste : 34 millions FCFA volés

Un nouveau scandale à La Poste : 34 millions FCFA volés

Classement FIFA : le Sénégal recule

Classement FIFA : le Sénégal recule

Un gros scandale secoue le CAMES

Un gros scandale secoue le CAMES

Joe Biden positif au Covid

Joe Biden positif au Covid