Mali: l’ambassadeur de France convoqué par les autorités

Le chef de la force française Barkhane a été reçu, mardi 5 octobre, par le ministre malien de la Défense, le colonel Sadio Camara, pour évoquer la poursuite de l’engagement français au Mali. L’objectif du général français était de rassurer sur la réorganisation du dispositif militaire en cours. Au même moment, dans un autre bureau de la capitale malienne, la tonalité était très différente, puisque le ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye Diop convoquait l’ambassadeur de France, à la suite cette fois de propos tenus le matin même sur France Inter par Emmanuel Macron.

Malian Foreign Affairs Minister Abdoulaye Diop said the visit of his Dutch counterpart Bert Koenders to Bamako had never been intended as the moment to make a deal

« L'armée française n'a pas à se substituer au non-travail de l'État malien », « il faut que l'État revienne partout avec sa justice, son éducation, sa police »… Les mots d'Emmanuel Macron avaient évidemment de quoi déplaire aux autorités maliennes. Quelques heures plus tard, l’ambassadeur de France dans le pays, Joël Meyer, était donc convoqué par le ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye Diop, qui a dénoncé des propos « inamicaux » et « désobligeants », « de nature à nuire » aux relations entre les deux pays. Abdoulaye Diop a donc appelé la France à « éviter les jugements de valeurs » et à « se concentrer sur l’essentiel : la lutte contre le terrorisme au Sahel ».

Le ministère n’a pas souhaité donner davantage de détails sur la teneur de cette critique, mais c’est là un palier supplémentaire dans l’escalade en cours. Les ministres Florence Parly et Jean-Yves Le Drian côté français, le Premier ministre Choguel Maïga côté malien, avaient déjà eu récemment des mots très virulents. L’arrivée dans l’arène du président français et la réponse du ministre malien des Affaires étrangères marquent une nouvelle étape dans cette brouille qui mêle, depuis des semaines, des questions sécuritaires aux enjeux de coopération multilatérale et de souveraineté nationale.

Avec Rfi

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Mbour : l’incroyable histoire du couple qui a donné naissance et baptisé sa fille en prison

Mbour : l’incroyable histoire du couple qui a donné naissance et baptisé sa fille en prison

Parfums volés : 2 ans de prison avec sursis pour Gris 2

Parfums volés : 2 ans de prison avec sursis pour Gris 2

Suspendu 4 ans, Pogba prend la parole

Suspendu 4 ans, Pogba prend la parole

'Je vais quitter TikTok: la triste annonce du comédien Boss

'Je vais quitter TikTok": la triste annonce du comédien Boss

Pawlish Mbaye sur le mariage de Guy Marius Sagna:  'c'est une stratégie de Macky Sall'

Pawlish Mbaye sur le mariage de Guy Marius Sagna: 'c'est une stratégie de Macky Sall'

Zac Mbao: un couturier arrêté avec 150 cornet de yamba

Zac Mbao: un couturier arrêté avec 150 cornet de "yamba"

Manifestations réprimées au Sénégal : la grave révélation de Al Jazeera

Manifestations réprimées au Sénégal : la grave révélation de Al Jazeera

Un candidat à la Présidentielle serait un homosexuel, l'autre un narcotrafiquant

Un candidat à la Présidentielle serait un homosexuel, l'autre un narcotrafiquant

Marché central de Mbour : des cantines consumées, 100 millions de pertes

Marché central de Mbour : des cantines consumées, 100 millions de pertes

ADVERTISEMENT