Mali : RSF interpelle les autorités sur le sort d'un journaliste tué...

Au Mali, le 7 novembre dernier, un véhicule de journalistes avait été attaqué entre Gao et Ansongo, dans le nord du pays. Le journaliste Abdoul Aziz Djibrilla, de la radio Natta, avait été tué au cours de l'attaque, et deux autres confrères de Radio Coton enlevés. Saleck Ag Jiddou et Moustapha Koné sont toujours captifs aujourd'hui.

Ménaka

Il n’y a eu aucune revendication. Les jihadistes du Jnim (Groupe de soutien à l'Islam et aux musulmans) liés à al-Qaïda, mais aussi ceux du groupe État islamique sont présents dans cette partie du territoire malien. La piste crapuleuse ne peut également pas être écartée.

Près de trois semaines après les faits, l'association Reporters Sans Frontières (RSF) demande aux autorités maliennes de transition de ne pas passer sous silence l'assassinat d'Abdoul Aziz Djibrilla et de tout mettre en œuvre pour que les deux journalistes enlevés soient retrouvés.

« Nous interpellons les autorités maliennes dans un contexte où les journalistes locaux sont les derniers remparts, disons, d’une sorte de désertion totale du droit à l’information dans le Sahel, et y compris au Mali. Pour nous, il est important que la protection des journalistes soit un enjeu majeur, notamment pour ceux qui exercent dans cette zone et ils doivent impérativement bénéficier de cette protection », a déclaré, à RFI, Sadibou Marong, directeur du bureau Afrique subsaharienne de RSF, à Dakar.

RSF demande aussi aux autorités maliennes « de ne pas passer sous silence l’assassinat d’Abdoul Aziz Djibrilla, de le dénoncer publiquement, d’ouvrir une enquête et de trouver les responsables. Mais aussi de prendre les dispositions nécessaires pour que les deux autres journalistes, Saleck Ag Jiddou et Moustapha Koné, soient retrouvés, parce que cela fait trois semaines. Rester silencieux sur un drame similaire nous semble problématique ».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT