Mohamed Bazoum aurait tenté de s’évader

Au Niger, le président Mohamed Bazoum aurait tenté de s’évader, après des mois de captivité aux mains des putschistes.

Mouhamed Bazoum

Le régime militaire arrivé au pouvoir par un coup d’État fin juillet, a affirmé ce jeudi 20 octobre au soir que le président déchu Mohamed Bazoum, retenu prisonnier depuis le putsch, a tenté en vain « de s’évader ». Plusieurs personnes ont été arrêtées dans le cadre de ce projet d’évasion, ont-ils ajouté.

Jeudi 19 octobre 2023, « autour de 3 heures du matin (4 heures à Paris, ndlr) le président déchu Mohamed Bazoum accompagné de sa famille, ses deux cuisiniers, et deux éléments de sécurité a tenté de s’évader de son lieu de détention », a déclaré le porte-parole du régime, le colonel-major Amadou Abdramane, à la télévision nationale. Il a précisé que cette tentative avait « échoué » et que « les principaux auteurs et certains de leurs complices » avaient été arrêtés.

Selon le colonel-major, le plan d’évasion de Mohamed Bazoum visait à d’abord l’emmener « dans une planque en périphérie de Niamey », avant d’emprunter des « hélicoptères appartenant à une puissance étrangère », sans préciser laquelle, en direction du Nigeria. Dénonçant « l’attitude irresponsable » du président déchu, il n’a pas précisé où il se trouvait actuellement.

Mohamed Bazoum refuse toujours de démissionner et est retenu prisonnier dans sa résidence au sein du palais présidentiel avec sa femme Haziza et son fils Salem. Le 18 septembre, il avait saisi la justice ouest-africaine pour demander sa libération et le rétablissement de l’ordre constitutionnel au Niger.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT