Niger: les passagers français désormais «personae non gratae» à l'aéroport de Niamey ?

Au Niger, plusieurs ressortissants français ont été refoulés à leur arrivée à l'aéroport de Niamey, ces derniers jours, même s'ils étaient en possession de documents en règle. Les Français sont-ils désormais des « personae non gratae au Niger ? » C'est ce que semblait indiquer un document d'Air Burkina qui circulait le 1er février 2024.

air-journal niamey-ethiopian-pelerinage©Aeroport-de-Niamey

La compagnie aérienne Air Burkina dément être à l'origine de ce document, mais ne dit pas s'il est possible ou non d'embarquer des Français à destination de Niamey. Une réaction au document qui circulait le 1er février 2024, présenté comme une note interne de la compagnie.

On pouvait y lire que « selon les autorités nigériennes, tout passager de nationalité française n'est plus autorisé à rentrer sur le territoire nigérien » et ne sera donc plus accepté sur les vols vers cette destination. Des sources internes à Air Burkina l'avaient authentifiée auprès de RFI.

Selon une source proche du pouvoir nigérien, il n'existe pas de consigne officielle. Mais cette source constate que la police refoule en effet des Français depuis quelques jours à l'aéroport de Niamey. À Royal Air Maroc, on indique qu'il faut une autorisation spéciale des autorités du Niger depuis près d'une semaine pour les passagers français.

RFI a confirmé au moins cinq cas, dont l'un en possession d'un passeport diplomatique des Nations Unies. S'agit-il d'une mesure de réciprocité, comme l'affirme cette même source ? Paris a notamment annulé les visas de plusieurs personnalités nigériennes qui émettaient des positions critiques envers la France.

Le ministère français des Affaires étrangères n’a pas non plus reçu de communication officielle du Niger en ce sens, ni d’explication claire des autorités, selon un porte-parole, qui précise que de telles mesures, si elles étaient confirmées, seraient « xénophobes ».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT