Papouasie-Nouvelle-Guinée: plus de 2 000 personnes ensevelies dans le glissement de terrain

Le bilan d’un vaste glissement de terrain, qui a frappé dans la nuit de jeudi à vendredi la province reculée d’Enga, s’alourdit de jour en jour. Plus de 2 000 personnes ont été ensevelies, indiquent les autorités du pays du Pacifique à l'ONU, selon une lettre vue par l'Agence France-Presse (AFP). De nombreuses routes restent impraticables, ce qui complique l’acheminement d’aide médicale et alimentaire, mais aussi l’évacuation des villages alentour.

Papouasie-Nouvelle-Guinée plus de 2 000 personnes ensevelies dans le glissement de terrain

« Le glissement de terrain a enterré vivantes plus de 2 000 personnes et causé d'importantes destructions », a déclaré le centre national des catastrophes de Papouasie-Nouvelle-Guinée au bureau de l'ONU dans la capitale, Port Moresby.

Le représentant de l’agence onusienne présente sur place, l’Organisation internationale des migrations, indique pour sa part à notre correspondant à Sidney, Grégory Plesse, que la situation reste particulièrement dangereuse. Ses collègues « ont dû fuir les lieux où se trouvent les décombres », car « des rochers tombent sans arrêt et la terre continue à glisser ». Tout cela « fragilise les maisons environnantes », poursuit-il. Un ordre d’évacuation a été donné.

Plus de 1 200 personnes dans les villages exposés, eux aussi, au risque d’un nouveau glissement de terrain meurtrier, sont concernées. Policiers et militaires sont à pied d’œuvre pour les emmener en lieu sûr, tandis que des villageois creusent, parfois à mains nues, pour tenter de retrouver des survivants.

L’évacuation des populations s’avère d’autant plus compliquée que cette région du centre de l’archipel est très reculée, que les routes sont pour la plupart obstruées par des débris, et que les déplacements nocturnes sont empêchés par le contexte sécuritaire.

ADVERTISEMENT

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) offre ce lundi son assistance au gouvernement de Papouasie-Nouvelle-Guinée. « Nous sommes prêts à aider le gouvernement à répondre aux besoins urgents en matière de santé », a indiqué le patron de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus sur le réseau social X. « Nos pensées vont à ceux qui ont tragiquement perdu des êtres chers », a-t-il ajouté.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Guy Marius : «Macron sait que Diomaye balaiera tous les soldats français»

Guy Marius : «Macron sait que Diomaye balaiera tous les soldats français»

Mairie de Ziguinchor : un Conseil municipal convoqué le 27 juin pour remplacer Sonko

Mairie de Ziguinchor : un Conseil municipal convoqué le 27 juin pour remplacer Sonko

Trafic international de drogue : le rappeur AKBess placé sous mandat de dépôt

Trafic international de drogue : le rappeur AKBess placé sous mandat de dépôt

Euro 2024 : le Portugal qualifié en 8e

Euro 2024 : le Portugal qualifié en 8e

Mali : mandat d'arrêt contre l'islamiste Iyad Ag Ghaly

Mali : mandat d'arrêt contre l'islamiste Iyad Ag Ghaly

Culture : le pagne tissé, un tissu sacré en Afrique !

Culture : le pagne tissé, un tissu sacré en Afrique !

Diamniadio: un corps d'homme retrouvé calciné dans un hôtel-bar

Diamniadio: un corps d'homme retrouvé calciné dans un hôtel-bar

CAN 2025 : la CAF confirme le report en 2026

CAN 2025 : la CAF confirme le report en 2026

Sénégalais abattu en Allemagne :  nouvelles révélations accablantes

Sénégalais abattu en Allemagne : nouvelles révélations accablantes

ADVERTISEMENT