Un nouveau variant plus contagieux que le Covid-19 circule

Un nouveau variant, appelé KP.2 et surnommé «FLiRT» est en train de circuler aux Etats-Unis et en Europe. Les scientifiques sont inquiets par la hausse des cas de Covid-19 liés à ce variant.

COPY istock-1336071300-1716703569

Un nouveau variant de la Covid-19, appelé "FLiRT", est déjà présent aux États-Unis et émerge en Europe, où il a été détecté dans quatorze pays. De son vrai nom KP.2 mais surnommé «FLiRT», une famille de nouveaux variants du virus SARS-Cov-2 qui prédominaient jusqu'alors aux Etats-Unis, commence à se répandre en Europe. Ces mutations sont des parents éloignés dOmicron. Le surnom «FLiRT» fait référence aux noms techniques des différentes mutations, dont l’une comprend les lettres «F» et «L», et une autre les lettres «R» et «T». Ce variant est la souche dominante aux États-Unis depuis le début du mois, avec désormais une présence dans 28,2 % des contaminations, contre 3,8 % fin mars. S’il inquiète les scientifiques, c’est que FLiRT semble plus résistant aux vaccins que la souche précédente. Néanmoins, il n'est pas plus dangereux, les symptômes restant les mêmes.

Le variant vient de faire son apparition en Europe, notamment en Espagne où de premiers cas ont été détectés en Catalogne, d’après La Vanguardia cité par RAC 1. Il est aujourd’hui majoritaire dans les cas recensés en France, toujours peu nombreux mais en hausse ces dernières semaines. Cité par le Time Magazine, le Dr Eric Topol, vice-président exécutif du centre de recherche biomédicale américain Scripps Research, qui a écrit sur les variantes FLiRT explique que «s’il est encore est trop tôt pour le dire […] le KP.2 et ses proches provoqueront probablement une augmentation du nombre de cas, mais (mon) intuition est que ce ne sera pas une grande vague».

ADVERTISEMENT

Eric Topol estime ainsi que, «le virus n’a pas suffisamment muté pour devenir très différent des souches précédentes». Ainsi, selon des chercheurs de luniversité Johns - Hopkins de Baltimore, en ce qui concerne les symptômes, «nous ne voyons rien de nouveau ou de différent. Nous continuons de voir des maladies bénignes. Ce n’est probablement pas parce que le virus est plus bénin, mais parce que notre immunité est désormais beaucoup plus forte. Après des années de vaccinations et d’infections, la majeure partie de la population est plus à même de combattre une infection».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Guy Marius : «Macron sait que Diomaye balaiera tous les soldats français»

Guy Marius : «Macron sait que Diomaye balaiera tous les soldats français»

Mairie de Ziguinchor : un Conseil municipal convoqué le 27 juin pour remplacer Sonko

Mairie de Ziguinchor : un Conseil municipal convoqué le 27 juin pour remplacer Sonko

Trafic international de drogue : le rappeur AKBess placé sous mandat de dépôt

Trafic international de drogue : le rappeur AKBess placé sous mandat de dépôt

Euro 2024 : le Portugal qualifié en 8e

Euro 2024 : le Portugal qualifié en 8e

Mali : mandat d'arrêt contre l'islamiste Iyad Ag Ghaly

Mali : mandat d'arrêt contre l'islamiste Iyad Ag Ghaly

Culture : le pagne tissé, un tissu sacré en Afrique !

Culture : le pagne tissé, un tissu sacré en Afrique !

Diamniadio: un corps d'homme retrouvé calciné dans un hôtel-bar

Diamniadio: un corps d'homme retrouvé calciné dans un hôtel-bar

CAN 2025 : la CAF confirme le report en 2026

CAN 2025 : la CAF confirme le report en 2026

Sénégalais abattu en Allemagne :  nouvelles révélations accablantes

Sénégalais abattu en Allemagne : nouvelles révélations accablantes

ADVERTISEMENT