Une femme arrêtée pour avoir dit ‘Salam Aleykum’

Récemment, un incident survenu en France a suscité des tensions entre le système judiciaire et les minorités musulmanes. Une femme a été placée en garde à vue après avoir adressé un simple "Salam Aleykum" à des ouvriers de son immeuble.

Femme musulmane arrêtée / Illustration

Avons-nous assisté à une affaire de profilage ethnique ? En tout cas, ça en a l’air. Selon un tweet de Mediavenir datant du vendredi 13 octobre 2023, une femme a été arrêtée pour avoir dit ‘Salam Aleykum’. Cette salutation, largement utilisée par les musulmans du monde entier, a suscité des réactions controversées.

L'incident a été porté à la connaissance du public lorsque la voisine de la femme a porté plainte après avoir entendu les salutations. La police est rapidement intervenue et a placé la femme en garde à vue. Cette action a déclenché une vague d'indignation parmi les défenseurs des droits de l'homme et les groupes de défense des minorités, qui ont dénoncé un acte clairement discriminatoire et une atteinte aux libertés individuelles, selon le site web indigo buzz.

La plainte de la voisine, qui n'a pas été témoin d'une activité illégale, mais a simplement entendu une salutation en arabe couramment utilisée dans le monde entier, est soupçonnée d'avoir des motifs obscurs.

Face à la réaction indignée du public, l'officier de police judiciaire a tenté de justifier l'arrestation en affirmant que les forces de l'ordre suivaient simplement les procédures. Il s’est justifié en affirmant qu’« avec le climat actuel nous ne pouvons pas prendre de risque ».

ADVERTISEMENT

Bien que la femme ait été rapidement relâchée après son arrestation, cet incident soulève des questions plus larges sur la manière dont la police et la justice traitent les minorités ethniques et religieuses en France. La question de savoir si cet incident était un cas de profilage ethnique continue de faire débat, mettant en évidence les tensions persistantes entre les autorités et les communautés minoritaires dans le pays.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT